Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco : comment le coronavirus bouleverse l’économie

La nouvelle éco : à Amiens, le soulagement de la fédération des commerçants avant leur réouverture samedi

-
Par , France Bleu Picardie

Une annonce attendue et enfin officialisée. Ce mardi, Emmanuel Macron a dévoilé la calendrier du déconfinement. Ce samedi, les petits commerces vont pouvoir rouvrir. A un mois de Noël, c'est un soulagement pour Gaël Mordac, président de la fédération des commerçants du centre-ville d'Amiens.

La rue des Troix Cailloux, artère commerçante d'Amiens, en temps de confinement.
La rue des Troix Cailloux, artère commerçante d'Amiens, en temps de confinement. © Radio France - Marc Bertrand

Acheter ses livres ou ses vêtements en magasin va de nouveau être possible. A un mois de Noël, Emmanuel Macron a annoncé ce mardi que les commerces vont pouvoir rouvrir ce samedi, à condition de respecter un protocole sanitaire très strict. Un véritable soulagement pour Gaël Mordac, président de la fédération des commerçants du centre-ville d'Amiens : "C'est une demande pour laquelle on se bat corps et âme depuis déjà quelques semaines pour rétablir aussi une équité (...) C'était une nécessité économique".

La question de l'ouverture le dimanche à l'étude

Des réflexions vont être menées ces prochains jours entre les commerçants et la fédération, avec notamment la question de l'ouverture le dimanche : "Historiquement, lorsqu'il y avait le marché de Noël, on ouvrait les dimanche de novembre. Dans l'urgence, ce sera notre première préoccupation" précise Gaël Mordac qui espère que "l’effet d'engouement va arriver vite" : "Pour bon nombre de petits commerçants, la période des fêtes est cruciale".

"Notre métier, c'est de nous adapter"

Enfin, concernant le protocole sanitaire qui devra être mis en place dans les magasins, le commerçant ne se dit pas inquiet : "Notre métier, c'est toujours de s’adapter. On préfère rouvrir tôt plutôt qu'on nous donne une semaine supplémentaire pour nous adapter. On saura faire ce qu'il faut".

Gaël Mordac dans la Nouvelle Eco sur France Bleu Picardie

Choix de la station

À venir dansDanssecondess