Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco, comment le coronavirus bouleverse l’économie

La nouvelle éco : pas de coup de mou pour le patron drômois qui exporte en Asie

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

En pleine crise de Covid-19, un chef d'entreprise drômois s'est lancé dans l'import-export de produits "made in France" en Asie, quelques semaines à peine avant l'apparition de la pandémie.

Corentin Lupiéri, PDG de l'entreprise d'export Imex-Co
Corentin Lupiéri, PDG de l'entreprise d'export Imex-Co - Imex-Co

Son entreprise est basée à Lyon, mais lui est originaire de Montélimar : Corentin Lupiéri a créé en janvier 2020 la société Imex-Co. L'entreprise est spécialisée dans le négoce international et l'exportation de produits d’hygiène et de soin. Fort de son expérience pendant 4 ans à Bangkok, le jeune patron a bien compris l'engouement des étrangers pour le made in France. "Si les consommateurs asiatiques sont friands de cosmétiques français", explique Corentin Lupiéri, "ils n'ont pas toujours les moyens de s'offrir des rouges à lèvres ou des parfums alors que des produits du quotidien comme nous on le propose sont accessibles". C'est pour cette raison qu'Imex-Co a créé sa propre gamme de disques ou de produits démaquillants élaborés dans une usine alsacienne. 

La Covid quelques semaines seulement après les débuts

A peine créée début 2020, Imex-Co a du affronter sa première tempête : la pandémie de covid. Mais heureusement, malgré les inquiétudes, l'activité a pu continuer. Les usines dont dépendait la société ont repris rapidement leur production et l'exportation aussi. Finalement, le virus n'a pas eu beaucoup d'impact sur la vie de l'entreprise.  Pour l'année à venir, l'objectif est de continuer à se concentrer sur l'Asie du sud-est. Notamment grâce à un contrat décroché récemment en Corée du sud.

Corentin Lupiéri était invité de "la nouvelle éco" ce jeudi matin sur France Bleu Drôme Ardèche : 

Corentin Lupiéri dans "la nouvelle éco"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess