Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La nouvelle éco : 60 000 rebonds aide les entrepreneurs à rebondir après une faillite

-
Par , France Bleu Bourgogne

Chaque année 60000 entreprises font faillite. L'association 60000 rebonds veut justement aider les entrepreneurs à se relever après la liquidation de leur entreprise. Reprise de confiance en soi avec des coachs bénévoles, parrainages de la part de chefs d'entreprises en activité, tout pour rebondir.

95% des anciens entrepreneurs accompagnés réussisent à rebondir
95% des anciens entrepreneurs accompagnés réussisent à rebondir © Radio France - Nourhane Mahmoudi

Faire faillite, ce n'est pas facile. Chaque année, quelque 60 000 entreprises mettent la clé sous la porte, laissant des chefs d'entreprise parfois désemparés. C'est là que l'association 60 000 rebonds entre en piste. "Les entrepreneurs entrent en contact avec nous, et à partir de là, nous les aidons à se remettre en selle" explique Hélène Tonetti, chargée d'accompagnement chez 60 000 rebonds, en Bourgogne. 

Un encadrement qui dure de six mois à deux ans

L'association 60 000 rebonds a à cœur de faire en sorte que les anciens chefs d'entreprise puissent "sortir grandis de cette épreuve, afin d'aborder leur avenir personnel et professionnel avec plus de sérénité" poursuit Hélène Tonetti. Mais pour cela, il faut remplir plusieurs conditions, dont ne plus être en activité, et cela depuis deux ans maximum. "À partir de là, nous leur offrons un accompagnement personnel et collectif" détaille-t-elle. 

L'accompagnement personnel se fait avec un coach agréé dont c'est le métier, et surtout bénévole. "Le but, c'est de redonner confiance, de travailler sur les qualités de l'entrepreneur, et de développer leurs nouvelles idées s'ils en ont". D'un autre côté, l'entrepreneur pris en charge par l'association peut également profiter d'un parrain ou d'une marraine. 

Avec son parrain ou sa marraine, l'entrepreneur peut envisager un regard plus serein sur son avenir professionnel. "C'est un chef d'entreprise en activité ou à la retraite, qui va accompagner l'entrepreneur sur le rebond salarial ou entrepreneurial. Donc tout est fait pour à la fois aider à redonner confiance, et à trouver des solutions concrètes _pour rebondir après ce contretemps_" conclut Hélène Tonetti. 

Un suivi sur le long terme

A la fin, l'association fait un bilan d'accompagnement. "Lorsque l'entrepreneur est en plein dans ses nouveaux projets, qu'il soit salarié ou bien qu'il ait lancé un nouveau projet entrepreneurial, on attend quelques mois, le temps d'avoir un recul nécessaire pour faire ce bilan" explique-t-elle. Ensuite, il peut devenir "ambassadeur". "Justement pour pouvoir témoigner de son expérience auprès de ceux qui traversent une faillite, et puis pourquoi pas devenir à son tour un parrain" termine-t-elle. Chaque année, ce sont 95% des entrepreneurs, passés par l'association, que cela soit sur un projet salarial, ou un projet entrepreneurial. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess