Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco, comment le coronavirus bouleverse l’économie

La Nouvelle Éco : à Aubigny-sur-Nère, la crise a boosté les commandes de l’usine Wilo Intec

-
Par , France Bleu Berry

Spécialisée dans la fabrication de petites pompes à eau pour les chaudières, l’usine Wilo Intec est très sollicitée depuis un an par des clients soucieux d’avoir du stock dans un marché craintif.

Le site d'Aubigny-sur-Nère emploie 460 salariés.
Le site d'Aubigny-sur-Nère emploie 460 salariés. - Wilo Intec

Lourde d’incertitudes, la crise sanitaire fragilise l’économie mondiale avec des menaces de rupture sur certains produits. Des frontières peuvent par exemple se fermer du jour au lendemain. Force est de constater que cette crainte d’une pénurie a profité à l’usine Wilo Intec d’Aubigny-sur-Nère, un des deux sites français du groupe allemand Wilo Intec, l’un des leaders mondiaux des systèmes de pompage. Elle emploie 460 salariés. Depuis 2020, une trentaine de recrutements sont intervenus. 

Tournée à 90 % vers l’export 

Dans le Cher, l’activité est dédiée à la fabrication de petits circulateurs d’eau qui s’intègrent dans les chaudières, pompes à chaleur et applications solaires. Plus de 90 % de la production part à l’export : environ 60 % vers l’Europe, le reste vers la Chine, le Moyen Orient, la Russie... 

Après un ralentissement de quelques semaines au printemps 2020, le temps de mettre en place les protocoles sanitaires qui s’imposaient, la production est très vite repartie et la demande s’est même accélérée sur le deuxième semestre 2020. “Nous avons eu un peu peur au début de la crise mais nous avons été assez vite rassurés par l’afflux de commandes. Nos clients ont eu peur de manquer, ils ont eu tendance à faire du stock. Cette tendance se poursuit à l’heure actuelle. Nous sommes toujours dans un marché très craintif”, explique Richard Judes, directeur de l’établissement d’Aubigny-sur-Nère. Dans le même temps, les  incitations financières à renouveler ses équipements de chauffage en  France mais aussi en Italie et en Allemagne ont boosté la demande

Une usine 4.0 

Depuis 2012, l’usine Wilo  d’Aubigny-sur-Nère connaît une croissance importante liée à la mise en  place de solutions innovantes afin de rester compétitifs sur le marché. La production est passée de 4 à 5,5 millions de circulateurs par an sans agrandissement. Depuis 2017, l’objectif est de devenir une usine 4.0 en s’inscrivant dans la démarche “industrie du futur” : digitalisation, gestions des données, robotisation... La crise n’a pas freiné ce processus qui devrait se poursuivre dans les prochaines années. 

D'ici là, l’année 2021 offre des perspectives de développement assez fortes avec un carnet de commandes rempli jusqu’à l’été alors que l’horizon est habituellement à un mois. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess