Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco : comment le coronavirus bouleverse l’économie

La nouvelle éco : A Bonnat, MSB 23 installe (notamment) des salles blanches pour les labos pharmaceutiques

-
Par , France Bleu Creuse

La société MSB 23, à Bonnat, a deux spécialités : elle installe des chambres froides pour les magasins ou les restaurants. Elle monte aussi des salles blanches : des pièces avec des atmosphères contrôlées, pour les laboratoires pharmaceutiques. Une compétence prisée avec la crise sanitaire.

MSB 23, est une entreprise spécialisée dans la pose de chambres froides et de salles blanches
MSB 23, est une entreprise spécialisée dans la pose de chambres froides et de salles blanches - MSB 23

A Bonnat,  MSB 23 a décroché plusieurs commandes, ces derniers temps pour des labos pharmaceutiques. L'entreprise emploie une vingtaine de salariés et elle a plusieurs spécialités. Elle monte des chambres froides pour des magasins, des restaurateurs, ou des plateformes logistiques. Mais elle a aussi une autre corde à son arc. Elle installe des salles blanches : des pièces avec des atmosphères contrôlées, destinées à la recherche ou la fabrication de médicaments. En cette période de crise sanitaire, il s'agit d'une compétence assez prisée. Ça a aidé l'entreprise à remonter la pente.

Une entreprise qui a réussi à "passer l'orage"

"MSB 23 se porte plutôt bien malgré une année compliquée", reconnait Anthony Simonnet, le président. "On arrive à passer l'orage, le carnet de commandes répond bien et il y a un bon retour des clients", explique-t-il. 

Pendant le confinement, la plupart des salariés de l'entreprise a été au chômage partiel. Cette pause forcée a duré deux mois. Le redémarrage a été progressif : "Dans un premier temps il a fallu finir les chantiers engagés. Ensuite nous avons relancé les équipes les unes entre les autres en fonction des demandes des clients, notamment d'un point de vue sanitaire". 

Des demandes nouvelles sur les salles blanches

Le secteur des chambres froides a été assez perturbé par la crise du coronavirus : " les chambres froides servent dans tout ce qui est alimentaire. Or les restaurateurs ont souffert pendant la crise. Il y a eu des réductions au niveau des budgets développés pour les travaux", indique Anthony Simonnet.

Heureusement, des marchés ponctuels sont apparus dans ce contexte sanitaire. "Nous avons eu des demandes qu'on n'avait pas avant sur les salles blanches : ces locaux où on produit le gel hydroalcoolique ou les médicaments. Certains clients travaillent même sur les vaccins contre le covid-19. Ils ont forcément besoin de nouveaux locaux pour travailler". 

Malgré tout, la société n'a pas encore retrouvé son niveau d'activité d'avant covid.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess