Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco, comment le coronavirus bouleverse l’économie

La Nouvelle Éco : à Bourges, Adrien Aguillon, coach sportif, a été contraint de se reconvertir

-
Par , France Bleu Berry

Coach sportif depuis un an, Adrien Aguillon, 23 ans, a été stoppé en plein élan par la crise sanitaire. Voyant que la fermeture des salles de port se prolongeait, il a décidé de se reconvertir dans le multi-services mettant à profit ses talents de bricoleur.

Adrien Aguillon, 23 ans, a plus d'une corde à son arc.
Adrien Aguillon, 23 ans, a plus d'une corde à son arc. - Solen Angels

Ses journées, Adrien Aguillon avait pris l’habitude de les passer dans une salle de sport à Bourges où il coachait ses clients. Après une formation d’un an au CREPS de Bourges, il avait obtenu son brevet professionnel de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport et s'était lancé en mars 2019 comme auto-entrepreneur démarrant son activité au sein de la couveuse d’entreprises du Cher, Solen Angels, pour plus de sécurité. “C’était monté crescendo au fil des mois. Juste avant la Covid, j’étais en plein boum”, se souvient-il. 

Quelques cours encore en visio 

Mais en mars 2020, tout s’arrête, ou presque. “J'intervenais une dizaine d’heures par semaine dans les Points rencontre jeunes (PRJ) de la ville de Bourges. La ville m’a demandé de continuer. Je donne des cours en live Facebook et Instagram.” S’il bénéficie du Fond de solidarité accordé par l’État, l’activité lui manque et plus le temps passe, plus la perspective d’une réouverture prochaine des salles de sport s’éloigne

Une deuxième activité depuis le début de l’année 

Bon bricoleur, il lui vient l’idée de créer sa petite société multi-services également au sein de la couveuse Solen Angels. Peinture, maçonnerie, remise en état d’un local, petits travaux, il propose ses services depuis le début de l’année sur Bourges et une vingtaine de kilomètres autour, essentiellement auprès de particuliers. 

Cette deuxième activité démarre bien et lui plaît au point qu’il se demande s’il ne la poursuivra pas en parallèle quand les salles de sport pourront rouvrir. “Je me dis que c’est bien d’avoir autre chose car je n’ai aucune visibilité, je ne sais pas quand mon activité de coach sportif va pouvoir repartir. C’est bien d’avoir un plan B et une autre source de revenus”, conclut Adrien Aguillon. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess