Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco : comment le coronavirus bouleverse l’économie

La nouvelle éco : à Bourges, une start-up cartonne suite au Covid-19

-
Par , France Bleu Berry

Une start-up de Bourges explose ses prévisions depuis le début de la crise du Covid-19. La société Powergym, qui commercialise tous les équipements possibles en matière de sport à domicile a multiplié par 10 la fréquentation de son site de vente.

A Bourges, le chiffre d'affaires de PowerGym explose depuis le mois de mars
A Bourges, le chiffre d'affaires de PowerGym explose depuis le mois de mars © Radio France - Michel Benoit

La start-up Powergym profite du marasme qui frappe les salles de sport depuis le début de la crise sanitaire liée au coronavirus. Cette année, les salles ne bénéficient pas vraiment des bonnes résolutions de rentrée qui consistent souvent à se mettre au sport. Les gestes barrière imposés en salle dissuadent certains de prendre des abonnements et le marché se reporte sur le sport à domicile.

Une évolution qui existait avant le covid-19 mais depuis, la demande explose comme nous le confirme Alexandre Rusch co-créateur de Powergym : " Dès l'annonce du confinement par le président de la République, on a vu le nombre de visites exploser sur le site et évidemment le nombre de commandes. c'est des chiffres qu'on ne peut pas oublier. On est passé de 200 visites par jour à 2.000, voire plus de 3.000, lors des pics en avril ou mai. En termes de chiffres d'affaires, on avait un objectif pour l'année, de 150.000 euros. Or, à mi-septembre, on en est déjà plus de 600.000 euros." 

L'entrepôt de Powergym devient trop petit face à la multiplication des commandes
L'entrepôt de Powergym devient trop petit face à la multiplication des commandes - Powergym

Encore des recrutements à venir

Powergym s'est également fait connaitre grâce à des influenceurs ou des sportifs de haut niveau. L'auto-entreprise est devenue SARL : de deux emplois, ils sont passés aujourd'hui à cinq à plein temps : "on a recruté une personne au mois d'août. Elle est venue renforcer l'équipe pour la gestion du site. On a aussi embauché deux étudiantes de l'Estacom. Elles vont s'occuper du marketing et préparer leur diplôme à bac + 3. La progression du site est telle qu'il faudra de toute façon encore recruter. Que ce soit pour la gestion du site, la logistique, etc..." 

L'équipe de Powergym est passée de 2 à 5 personnes, voire six avec le recours ponctuel à un intérimaire.
L'équipe de Powergym est passée de 2 à 5 personnes, voire six avec le recours ponctuel à un intérimaire. © Radio France - Michel Benoit

Au moins, une nouvelle embauche est prévue l'an prochain. Alexandre Rusch et son ami Guillaume vont même lancer un second site en ligne : "on va créer une filiale parallèle à Powergym. Elle va s'appeler Powerride et commercialisera des articles de glisse. Cela ira du surf à la trottinette électrique, en passant par le vélo ou la planche. des moyens de transport électriques pour lesquels la demande est forte." Powergym cherche des locaux plus grands. Seule ombre au tableau : la crise mondiale liée au coronavirus entraîne des ruptures d'approvisionnement et des délais de livraison beaucoup plus longs que par le passé..

Choix de la station

À venir dansDanssecondess