Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco : comment le coronavirus bouleverse l’économie

La nouvelle éco : à Brest, Diateam veille à la sécurité numérique

-
Par , France Bleu Breizh Izel, France Bleu Armorique

Depuis 2002, la société brestoise Diateam conseille et accompagne l'Etat, les entreprises et les collectivités en matière de cybersécurité. Un enjeu crucial : le nombre d'attaques de type rançongiciel a été multiplié par quatre en 2020. Un fléau qui laisse trop souvent les victimes démunies.

Guillaume Prigent, président et co-fondateur de Diateam.
Guillaume Prigent, président et co-fondateur de Diateam. © Radio France - Nicolas Olivier

Ouest-France en novembre dernier, ou plus récemment la ville d'Angers le 15 janvier : les cyberattaques prennent toujours de court les organisations qui en sont victimes. Experte en sécurité numérique depuis près de vingt ans, Diateam forme et entraîne ses clients (parmi lesquels le ministère des Armées) à faire face à cette menace invisible trop souvent sous-estimée.

"On n'est jamais suffisamment protégé mais il y a aujourd'hui une vraie prise de conscience, estime le président de l'entreprise basée à Brest, Guillaume Prigent. C'est vrai qu'au niveau des collectivités territoriales et des PME, le maillon faible reste évidemment la posture préventive. Elles n'ont pas forcément le budget pour ces choses-là. Le sujet est compliqué, c'est un coût."

Trop souvent, les petites structures réagissent trop tard, lorsqu'elles sont déjà victimes d'un rançongiciel. Alors que la clé est l'anticipation. Chez Diateam, des gentils hackers vont jusqu'à simuler des attaques pour mieux tester les réponses des systèmes de leurs clients.

Cyber-pompiers

Si le cœur de métier de Diateam reste la prévention, les experts brestois interviennent désormais couramment pour résoudre des crises. Une dizaine d'entreprises locales ont ainsi appelé à l'aide l'an dernier.

"Du fait de la multiplication des cyberattaques, tout le monde est touché, et depuis le printemps 2020 -probablement du fait du télétravail massif- on est de plus en plus contacté par des entreprises en réponse à incident. On est un peu les pompiers cyber, on débarque, on analyse, on extrait, jusqu'à la remédiation, pour remettre le système en place. Et ça, ça explose."

La société, qui emploie 25 salariés, a réussi à stabiliser son chiffre d'affaires en 2020.

La question n'est pas de savoir si ça va m'arriver, mais quand

Les organisations victimes de piratages ne doivent plus avoir honte, assure le patron de Diateam : "il faut en parler. Ce n'est pas sale, nul n'est à l'abri, l'important c'est d'en prendre conscience et de mettre en place une posture un peu plus défensive plutôt que de subir."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess