Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco, comment le coronavirus bouleverse l’économie

La nouvelle éco : à cause de la crise, les "années noires" du zoo de la Bourbansais

-
Par , France Bleu Armorique

Fermé depuis le 28 octobre 2020, le parc zoologique de la Bourbansais, à Pleugueneuc (Ille-et-Vilaine), continue de tourner 24/24. Sans rentrée d'argent, Il faut bien continuer de payer les salariés qui entretiennent les animaux ou s'occupent des jardins; "Des années noires" pour son responsable.

Le calme règne au zoo de la Bourbansais
Le calme règne au zoo de la Bourbansais © Radio France - Loïck Guellec

A Pleugueneuc, entre Rennes et Saint-Malo, le parc zoologique de la Bourbansais existe depuis 30 ans. Avec ses 400 animaux de 75 espèces différentes et son château, le site de 18 hectares est l'un des plus visités d'Ille-et-Vilaine. Mais depuis le premier confinement, le zoo traverse une période délicate. Fermé lors du premier confinement, il s'est redressé l'été dernier grâce à une forte affluence. Fermé à nouveau depuis le 28 octobre, il n'a pas pu rouvrir en avril, l'un des plus gros mois de l'année.

Ce sont des années dramatiquement noires. Tout est pénalisé. On est encore vivant car on a bénéficié du PGE, mais le Prêt Garanti par l'Etat c'est une dette qu'il va falloir rembourser à partir de 2022 - Olivier de Lorgeril, propriétaire du zoo

Un zoo silencieux

Et au zoo pas de chômage technique pour les 16 salariés qui doivent continuer de s'occuper des animaux, entretenir les jardins et le potager, régler les problèmes techniques ou effectuer de la maintenance.

C'est très calme, y a pas un bruit. On n'entend que les cris de nos animaux - Elodie cheffe animalière

Les jardins et le potager sont très jolis, mais ne pas les faire partager à nos visiteurs, c'est triste - Jérôme chef jardinier

On espérait rouvrir au 1er avril. Le public c'est notre raison de vivre. On a hâte que tout le monde revienne - Benoit responsable du service technique

Jérôme et Elodie du zoo de la Bourbansais
Jérôme et Elodie du zoo de la Bourbansais © Radio France - Loïck Guellec

Le zoo de la Bourbansais pourrait accueillir le public à la mi-mai, mais Olivier de Lorgeril est prêt à rouvrir dès le premier week-end de mai, si c'est possible. "L'an dernier, nous n'avons eu aucun cluster et nos mesures sanitaires sont très strictes". Les visiteurs découvriront la nouveauté de cette année, la pampa des loups à crinières.

Olivier de Lorgeril propriétaire du zoo de la Bourbansais
Olivier de Lorgeril propriétaire du zoo de la Bourbansais © Radio France - Loïck Guellec

EN SAVOIR PLUS : le site du parc zoologique de la Bourbansais

Choix de la station

À venir dansDanssecondess