Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco

La Nouvelle Éco : à Châteauroux, l’activité reprend doucement chez Imédia

-
Par , France Bleu Berry

Prestataire de matériels scéniques, la société Imédia a été très touchée par l’arrêt du secteur culturel. Elle est présente cette semaine sur le Printemps de Bourges, sa première grosse sortie depuis des mois.

Imédia, une société dans l'ombre de nombreux événements musicaux berrichons.
Imédia, une société dans l'ombre de nombreux événements musicaux berrichons. - Imédia

Toute cette semaine comme c’est le cas depuis une dizaine d’années, Imédia a en charge la sonorisation de l’auditorium, une des salles du Printemps de Bourges. Une première grosse sortie pour cette société de prestations son et lumière après des mois d’arrêt total de l’activité suite à la mise en sommeil du secteur culturel. “Ça fait du bien au moral”, reconnaît son propriétaire, Yves Douceau. 

Une salle musiques actuelles

C’est en 1992 qu’il a repris les rênes de la société castelroussine Imédia faisant évoluer son activité vers des prestations, locations et ventes de matériels scéniques : son, lumière, structures de scènes. Installée dans l’ancienne coopérative Berry-Lait rue Ampère, Imédia a également ouvert en 2013 une salle dédiée aux musiques actuelles d’une capacité de 280 personnes debout. 

Avec la Covid, l’activité s’est arrêtée du jour au lendemain. “Quand le téléphone sonnait, les deux mots qui revenaient tout le temps c’était “annulé” ou “reporté”, se souvient Yves Douceau. On n’avait aucune visibilité. On ne savait pas quand ça allait redémarrer. On entendait tout et n’importe quoi.” Les trois permanents se sont retrouvés au chômage partiel. 

Imédia travaille essentiellement dans l’Indre et le Cher et assure quelques prestations à Paris. Ses clients sont des associations, des collectivités mais aussi des particuliers (pour des soirées privées) et des entreprises (pour l’inauguration de nouveaux locaux par exemple). La plus grosse partie de l’activité se concentre sur la période d’avril à octobre puisqu’elle concerne principalement l’installation de structures en extérieur. 

Le 9 Cube n'a plus accueilli de concerts depuis mars 2020.
Le 9 Cube n'a plus accueilli de concerts depuis mars 2020. - Imédia

Le reste de l'année, le 9 Cube accueille des concerts organisés par l’association Berry-Lait ou par d’autres structures qui louent la salle. Depuis mars 2020, la salle est plongée dans le noir ou presque car elle accueille ponctuellement des artistes en résidence et des formations de techniciens.

Un été sans le festival Darc

Depuis l’amorce du déconfinement, le redémarrage est timide. Imédia a assuré quelques petites prestations, principalement pour des apéro-concerts. Elle est aussi sollicitée pour des fêtes privées, en particulier des mariages reportés parfois depuis plus d’un an. Elle sera aussi présente les 23 et 24 juillet sur le festival blues à Ambrault mais dans une configuration réduite par rapport aux autres années. En revanche, le festival Darc à Châteauroux a été annulé pour la deuxième année. Imédia y assure durant deux semaines la sonorisation de la place Voltaire et les concerts de Darc au Pays avec sa scène remorque.

Yves Douceau ne se fait pas d’illusions : “On va récupérer quelques trucs mais 2021 ne sera pas un été normal”. Quant au 9 Cube, la date de réouverture n’a pas encore été fixée. Peut-être à l’automne selon l’évolution de la situation et des règles. En l’état actuel, sans bar et avec uniquement des places assises, ce n’est pas envisageable. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess