Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco

La Nouvelle Eco : à Châtellerault, un jeune pâtissier reprend la boulangerie du centre-ville

-
Par , France Bleu Poitou

La boulangerie de Châtellerault boulevard de Blossac va être reprise par un jeune pâtissier. Rémi Amaro vient d'Ile-de-France, il a seulement 25 ans et c'est sa première affaire. L'ouverture est prévue pour le 10 novembre.

L'ouverture de la boulangerie est prévue pour le 10 novembre
L'ouverture de la boulangerie est prévue pour le 10 novembre © Maxppp - Cédric Jacquot

Rémi Amaro vient de région parisienne, il a 25 ans et de nombreuses récompenses au compteur : meilleur macaron d'Ile-de-France, meilleur Paris-Brest d'Ile-de-France et même une victoire de l'ancienne boulangerie dans laquelle il travaillait à l'émission de M6 "La Meilleure Boulangerie de France". Il a découvert Poitiers et ses environs il y a un peu plus d'un an par un ami boulanger venu s'installer dans le coin. 

Lui qui a toujours voulu ouvrir son affaire y a vu l'endroit idéal : "J'ai toujours voulu m'installer, depuis que je suis en apprentissage quand j'avais 15 ans, je ne me suis jamais vu rester ouvrier toute ma vie. _Ouvrir une boulangerie à Châtellerault, c'est moins cher que de reprendre un fond de commerce à Paris_, donc c'est plus accessible, surtout quand on est jeune."

Il a alors cherché une boulangerie à reprendre. Rapidement il trouve la boulangerie des époux Hayée en plein centre-ville de Châtellerault, c'est une évidence : "J'ai trouvé cette boutique, super bien placée, il y avait du potentiel, c'était une belle boutique, il y avait une belle clientèle. _Je me suis projeté tout de suite_."

Après 10 ans en tant qu'ouvrier pâtissier, il découvre les responsabilités d'un entrepreneur : "C'est des rendez-vous tous les jours, il faut s'occuper de tout, il faut avoir la tête partout, c'est clair que c'est plus de responsabilités"

Un autre facteur s'ajoute au cahier des charges... l'épidémie de coronavirus qui fait des dégâts dans l'économie. Le jeune entrepreneur préfère ne pas y penser : "A priori on ne devrait pas trop être touchés, on aura peut-être une sensible baisse de notre chiffre d'affaire mais je pense qu'on ne sera pas obligé de fermer. Et même si j'étais un commerce touché, je m'interdis d'y penser parce que de toute façon on ne peut rien y faire. Si il y a des mesures très restrictives c'est comme ça et puis tant pis on fera en sorte de s'adapter."

Rémi Amaro aura une équipe de sept personnes à diriger dont deux apprentis et le pâtissier de la boulangerie précédente. A 25 ans il est le plus jeune de l'équipe. 

S'il est attaché aux pâtisseries traditionnelles, il aime proposer des recettes innovantes. Garder la clientèle habituée à l'ancienne boulangerie sera un défi pour lui : "C'est sur que ça complètement changer, surtout en pâtisserie, ça va vraiment faire bizarre aux clients ça c'est pas facile. Je mets ma touche, je fais une forme différente ou des choses comme ça mais j'aime bien aussi faire de la pâtisserie classique, il n'y a rien de meilleur qu'un bon éclair au chocolat, un bon mille-feuille..."

Rémi Amaro ne veut pas tout dévoiler avant l'ouverture mais on sait déjà que sa grande spécialité c'est le Paris- Brest. Pour l'instant la boulangerie est en travaux, l'ouverture est prévue pour le 10 novembre. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess