Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco, comment le coronavirus bouleverse l’économie

La nouvelle éco : à Dijon, une cagnotte pour les "commerces non essentiels"

-
Par , France Bleu Bourgogne

Le gérant d'une salle de sport de Dijon, en Côte-d'Or, a fédéré onze enseignes et boutiques qui, comme lui, ne peuvent plus recevoir de public.

Valentine Lelièvre face à sa salle de sport déserte
Valentine Lelièvre face à sa salle de sport déserte © Radio France - Olivier Estran

Chaque jour ou presque la pandémie fait fleurir des cagnottes solidaires sur internet.  En voici une nouvelle, et elle est originale. Elle s'appelle "l'Alliance des Non essentiels". Valentin Lelièvre le gérant de la salle de sport "Fit & Coach" à  Dijon a regroupé 10 autres magasins et boutiques qui comme lui ne peuvent plus recevoir de public.

Chacun a mis 100 euros dans un pot commun, et cette somme sert à lancer ce mercredi 1er avril une cagnotte auprès du grand public. On va trouver des affiches, des tracts dans les rues de Dijon et des pubs sur internet. Une campagne pour nous inviter à donner un coup de pouce financier à ces enseignes. 

Le logo de cette cagnotte
Le logo de cette cagnotte - DR

"On peut donner 10 euros, cela nous paie les frais bancaires que l'on doit sortir chaque mois en ces temps de de gestion difficiles. Si vous donnez 25 euros cela paie notre abonnement téléphonique. Si vous allez jusqu’à 50 euros, cela paie une tenue professionnelle, car on espère tous redémarrer très vite" explique Valentin Lelièvre. "Chaque geste est utile, car les aides de l'état ne couvrent pas notre manque à gagner. On estime que chaque enseigne qui a participé au financement de cette campagne de pub pourra récupérer environ 3000 euros" assure le jeune gérant de la salle de sport.

Valentin Lelièvre nous détaille cette alliances

Sur les 11 magasins regroupés dans l’Alliance des non-essentiels, sept sont de Dijon, quatre autres sont de différents coins de France comme Marseille, l’Isère ou l'Alsace. D'autres enseignes peuvent encore se joindre au mouvement. Il suffit de se connecter sur cette page Facebook.

Ma Solution - Radio france
Ma Solution - Radio france

Vous avez repéré ou imaginé une solution pour améliorer le quotidien autour de chez vous ? Vous avez identifié des besoins locaux et vous avez des idées pour y répondre ? Avec “Ma solution”, France Bleu vous donne la parole : partagez votre expérience, signalez les initiatives les plus utiles, faites vos propositions et donnez votre avis sur celles des autres. La solution, c’est vous !

Pour afficher ce contenu Make org, vous devez accepter les cookies Mesure d'audience.

Ces cookies permettent d’obtenir des statistiques d’audience sur nos offres afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus. 

Gérer mes choix
Choix de la station

À venir dansDanssecondess