Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco

La Nouvelle Éco : à Feusines, la distillerie Les Liqueurs du Berry ressuscite des recettes traditionnelles

-
Par , France Bleu Berry

Dans le sud du département de l'Indre, Anne Maria Nackaerts a monté une distillerie pour faire de l’eau de vie et des gouttes douces comme autrefois. Depuis un an, la crise sanitaire a été un frein pour écouler la production.

Les Liqueurs du Berry reproduisent des recettes traditionnelles du Berry.
Les Liqueurs du Berry reproduisent des recettes traditionnelles du Berry. - Liqueurs du Berry

Arrivés de Belgique dans le Berry en 2002, Anne Maria Nackaerts et Benny Welkenhuysen se  sont peu à peu familiarisés avec les traditions locales. Leur  propriétaire leur a ainsi fait découvrir les alcools traditionnels du  Berry, eau de vie et gouttes douces, moins fortes en alcool. De là est née l’idée de créer une distillerie, Les Liqueurs du Berry, à Feusines, un village du sud du département de l’Indre. Anne Maria Nackaerts a commencé par recueillir auprès des anciens les recettes de ces alcools afin de les sauvegarder et de pouvoir les reproduire.

Cette distillerie traditionnelle produit sa propre fine à partir de lie de vin de Chateaumeillant. Les fruits viennent de vergers dans le Cher. Les Liqueurs du Berry proposent une dizaine de références : de l’eau de vie, comme du Kirsch, un alcool à base de cerises que l’on produisait jadis au Blanc ou de la poire Williams, et des gouttes douces moins fortement alcoolisées (15 à 20°) comme du Ratafia du Berry à base de raisins ou de pommes ou de la pousse d’épine. 

Des ventes interrompues au bout de quelques mois

Les ventes, elles, n’ont véritablement démarré en octobre 2019 : 40 % pour la restauration et 60 % pour les particuliers. L’initiative a séduit des restaurateurs du Berry et même quelques grandes maisons étoilées plus lointaines. On trouve également les bouteilles des Liqueurs du Berry dans vingt-cinq points de vente du Cher, de l’Indre et de la Creuse, principalement des épiceries fines et des offices de tourisme.

Un choix varié de liqueurs à consommer bien sûr avec modération.
Un choix varié de liqueurs à consommer bien sûr avec modération. - Les Liqueurs du Berry

Mais très vite, au bout de quelques mois, la Covid a ralenti les ventes avec la fermeture des restaurants et peu d’occasions festives et une clientèle moins nombreuse dans les épiceries fines. Durant cette période, Anne Maria Nackaerts et Benny Welkenhuysen ont fait quelques marchés pour faire connaître leurs produits, notamment celui de La Châtre avant Noël. Du fait d’un stock plus important que prévu, ils vont un peu réduire la production cette année

Mais depuis l’annonce de la réouverture des restaurants, les livraisons ont repris et le sourire est revenu. “S’ils n’avaient pas rouvert, on n’aurait pas continué”, reconnaît Benny Welkenhuysen. Avec son épouse Anne, ils viennent d’aménager une cave pour y faire vieillir leurs alcools en fûts de chêne. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess