Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco : comment le coronavirus bouleverse l’économie

La nouvelle éco : à Gérardmer, Garnier-Thiebaut fonctionne malgré les incertitudes

-
Par , France Bleu Sud Lorraine

Dans quel état se trouve aujourd'hui le fabriquant de linge de maison Garnier-Thiebaut à Gérardmer ? Après avoir produit des masques pendant la crise du Covid-19, l'entreprise a arrêté. Retour à sa production habituelle mais avec un secteur hôtelier à l'arrêt.

L'usine de l'entreprise Garnier-Thiebaut, spécialisée dans le linge de maison tissé, à Gérardmer (Vosges), le 29 septembre 2020.
L'usine de l'entreprise Garnier-Thiebaut, spécialisée dans le linge de maison tissé, à Gérardmer (Vosges), le 29 septembre 2020. © Radio France - Cédric Lieto

Dans quel état se trouve aujourd'hui le fabriquant de linge de maison Garnier-Thiebaut à Gérardmer ? On en avait parlé comme le reste de l'industrie textile vosgienne pendant le confinement, au moment où les usines avaient produit des masques en grande quantité pour pallier la pénurie. Aujourd'hui, cette époque est révolue. Garnier-Thiebaut a repris son activité habituelle mais les carnets de commande ne sont pas très remplis.

"L'entreprise  a connu des heures de gloire, elle a aussi été rasée en 1944"

Dans son bureau, le patron Paul de Montclos garde la tête froide. L'entreprise créée ici en 1833 en a connu d'autres : 

"On se dit ça. On se dit que l'entreprise a connu des heures de gloire notamment au 19e siècle où c'était fabuleux, qu'elle a été rasée en 1944. Moi, je suis arrivé en 1995, la situation était extrêmement tendue. Je suis d'une famille de textile et je suis la 12e génération donc je vais essayer de pas être la dernière."

On en n'est pas là. Les ventes au grand public sont reparties. Garnier-Thiebaut a réalisé un très bon été,  notamment dans ses boutiques des Vosges grâce à l'afflux de touristes : 

"Les Vosges ont été un des départements les plus visités donc on en a beaucoup profité. C'est tant mieux. Ca nous a permis de passer un bon cap. Grosso modo, la consommation des produits grand public a été plutôt positive parce que les gens ont vécu deux mois dans leur intérieur. Ils en ont profité pour faire un inventaire."

L'usine de l'entreprise Garnier-Thiebaut, spécialisée dans le linge de maison tissé, à Gérardmer (Vosges), le 29 septembre 2020.
L'usine de l'entreprise Garnier-Thiebaut, spécialisée dans le linge de maison tissé, à Gérardmer (Vosges), le 29 septembre 2020. © Radio France - Cédric Lieto

Pour accompagner ce retour du grand public, le site internet de vente de Garnier-Thiebaut a été modernisé. Mais ce qui inquiète Paul de Montclos, c'est l'incertitude autour de l'hôtellerie de luxe. Si les ateliers fonctionnent encore, le programme n'est pas très chargé, et pour cause, le secteur est quasiment à l'arrêt : 

"Pour les palaces qui sont une grande partie de la clientèle de Garnier, ils préfèrent ne pas ouvrir que d'ouvrir alors que les clients ne viennent pas puisqu'ils ne peuvent pas voyager."

De l'inquiétude chez les salariés

C'est 50 à 60% du chiffre d'affaires des entreprises qui travaillent avec l'hôtellerie qui manque. Pour autant, les 170 salariés sont présents sur site. Pas encore de chômage partiel. La collection printemps/été 2021 est sur les rails. De quoi donner un cap même si Paul de Montclos ressent de l'inquiétude parmi les salariés : 

"Il y a des collaborateurs qui m'arrêtent et me disent "Paul, j'espère que ça va tenir, on espère qu'on aura du marché". Je ne veux pas leur dire que tout va bien, rassurez-vous, dormez tranquille. Mais c'est plutôt de dire que c'est difficile mais qu'on met des choses en place."

Réduction des coûts et réactivité à toute épreuve pour passer la crise au mieux. Paul De Montclos qui estime que Garnier-Thiebaut a les reins suffisamment solides pour passer l'orage.

Ecoutez la nouvelle éco tous les matins sur France Bleu Sud Lorraine à 7H17. 

France Bleu Sud Lorraine est à vos côtés pour vous accompagner pendant la crise sanitaire. Chaque jour à 7h17, votre radio s'intéresse à une entreprise emblématique de notre région (fleuron industriel, club de sport, association, restaurant, etc.) ou à une démarche innovante. Comment se porte-t-elle ? Quels enseignements tire-t-elle de cette pandémie de coronavirus ? Comment se projette-t-elle dans l’avenir ?

Choix de la station

À venir dansDanssecondess