Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La Nouvelle Eco : A Grand-Champ (Morbihan) les Transports Morio espèrent que l'activité reprenne enfin

-
Par , France Bleu Armorique

Avec le déconfinement et un peu de liberté retrouvée on va pouvoir se déplacer un peu plus et plus loin. C'est l'espoir des entreprises de transports de voyageurs qui depuis plus d'un an ont vu leur activité considérablement chuter. Comme les Transports Morio, à Grand-Champ, dans le Morbihan.

L'activité transports de voyageurs a tourné à 50 % depuis un an
L'activité transports de voyageurs a tourné à 50 % depuis un an © Radio France - François Rivaud

"La situation est compliquée", explique Damien Kerrand, le gérant des Transports Morio, à Grand-Champ. Il montre ce bus sur le parking, acheté neuf il y a 14 mois. Il ne compte que 4 000 kilomètres. Il devrait avoir roulé 10 fois plus. La plupart des bus n'a pas fait beaucoup de kilomètres depuis mars 2020, en dehors des transports scolaires. Cette forte baisse d'activité sur le transport voyageurs a des conséquences sur l'effectif : il y a un an l'objectif était de passer à 40 personnes. Aujourd'hui l'entreprise compte 29 salariés. Et les conducteurs sont au ralenti. "Une partie est placé en activité partielle. On fait de la formation. Certains chauffeurs conduisent des cars de transports scolaires. Mais on n'a pas assez d'activité pour tout le monde. Des personnes sont parties en retraite, ont démissionné ou ont fait une reconversion. Aujourd'hui on a 15 % de personnel en moins", précise Damien Kerrand.

Les transports scolaires ont tourné pratiquement normalement, en revanche. 

Mais c'est zéro pointé pour les activités extra scolaires. "L'Education Nationale a interdit tous les voyages, donc déjà ça limite beaucoup. Il y aussi l'appréhension des établissements en ce qui concerne les sorties avec nuitées. Donc grosse perte pour nous, mais il faut faire avec", complète Damien Kerrand. 

La ligne Flixbus Brest-Grenoble exploitée par les Transports Morio reprend du service
La ligne Flixbus Brest-Grenoble exploitée par les Transports Morio reprend du service © Radio France - François Rivaud

En revanche, l'éclaircie arrive du côté des voyages longue distance avec la reprise annoncée de la ligne exploitée pour le compte de Flixbus entre Brest et Grenoble. En temps normal c'est 80 000 voyageurs par an. Damien Kerrand pense que ça va démarrer lentement. "Avec quatre rotations au lieu de sept par semaine en temps normal, c'est un début. On espère que l'on va reprendre une activité plus soutenue dès cet été. Cela dépendra notamment de l'envie des usagers de voyager". Quand à l'autre ligne exploitée pour Flixbus entre Vannes et Paris elle pourrait reprendre du service en juin ou juillet. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess