Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco : comment le coronavirus bouleverse l’économie

La nouvelle éco : à Houville-en-Vexin, l'entreprise JP Masson bénéficie du plan de relance pour investir

-
Par , France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure)

Dans le cadre du plan de soutien à la filière automobile, l'entreprise JP Masson a reçu une subvention de l'État pour acheter des machines et va même, malgré la situation économique, recruter un salarié.

L'aide reçue par l'entreprise va lui permettre d'acheter des machines pour rester compétititve.
L'aide reçue par l'entreprise va lui permettre d'acheter des machines pour rester compétititve. - JP Masson

Derrière les chiffres et les annonces, voilà un exemple d'entreprise qui va bénéficier concrètement du plan de relance, mis en place par le gouvernement pour soutenir l'économie affectée par l'épidémie de coronavirus. 

"C'est une chance"

À Houville-en-Vexin (Eure), l'entreprise JP Masson, spécialisée dans la mécanique de précision, compte onze salariés et fabrique des pièces mécaniques, notamment pour le secteur automobile. "Nous avons fait une demande d'investissement de 531 000 euros qui a été subventionnée à hauteur de 425 000 euros par l'État, détaille Denis Masson, le patron de l'entreprise. Cela va nous permettre de rentrer trois centres de tournages, la première machine arrivant le 12 novembre."

L'entreprise avait prévu des investissements en 2019. Tous ont été pratiquement annulés à cause du coronavirus. "C'est une chance pour ma société d'avoir pu bénéficier de cette aide, poursuit Denis Masson. Elle va nous permettre de rester compétitif, et surtout d'acquérir de nouvelles parts de marché pour éviter que quelques séries de pièces partent à l'étranger." Cette subvention a également permis de sauver un emploi au sein de l'entreprise de l'Eure, qui va même recruter quelqu'un au mois de novembre, voire au début de l'année 2021.

Denis Masson, invité ce vendredi de France Bleu Normandie, encourage tous les patrons de TPE/PME à se rapprocher de la Direccte où des conseillers pourront les aider à monter, comme lui, des dossiers pour bénéficier du plan de relance.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess