Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco

"La nouvelle éco " : à la Faculté des Métiers d'Ille-et-Vilaine, l'apprentissage repart de l'avant

-
Par , France Bleu Armorique

La rentrée a lieu ce mardi à la Faculté des Métiers d'Ille-et-Vilaine dont le siège est sur le campus de Ker Lann à Bruz, près de Rennes. Les jeunes n'ont pas de mal à trouver des contrats d'apprentissage en entreprises grâce à la prime à l'embauche mise en place par le gouvernement.

L'accueil en amphi de la licence Pro immobilier en 2019 à la Faculté des Métiers
L'accueil en amphi de la licence Pro immobilier en 2019 à la Faculté des Métiers - DR

Au moment du déconfinement après l'arrêt de l'activité d'une majorité d'entreprises, de sérieuses inquiétudes planaient sur l'avenir de l'apprentissage. Nous sommes allés voir du côté de la Faculté des Métiers d'Ille-et-Vilaine dont le siège départemental se situe sur le campus de Ker Lann à Rennes-Bruz. Une partie du site dépend de la CCI et l'autre de la Chambre départementale des Métiers. La rentrée c'est ce mardi pour 2500 primo-arrivants. 4500 apprentis sont répartis cette année  sur les trois sites de Bruz, Fougères et Saint-Malo. Contrairement aux craintes du printemps dernier, cette rentrée s'annonce plutôt sur le signe de l'optimisme. C'est ce qu'explique Vincent Bobot directeur de la Faculté des Métiers de la CCI d'Ille-et-Vilaine.

-Est-ce que vos élèves ont pu conclure des contrats d'apprentissage avec les entreprises dans ce contexte de crise sanitaire ?

-Vincent Bobot. Nous avons fait de gros efforts en terme de communication vis à vis des jeunes, on a fait aussi, lors du confinement, un suivi de ces jeunes rencontrés lors de salons spécialisés ou de forums. Et puis on a eu la bonne surprise des annonces du gouvernement concernant les primes à l'embauche d'apprentis c'est à dire 8000 euros pour les apprentis majeurs, 5000 euros pour les apprentis mineurs. Ces primes sont réellement incitatives pour les entreprises. Les craintes que l'ont avait sur la rentrée se sont avérées non fondées puisqu'on va faire une rentrée bonne, voire même très bonne. On a des candidats pour nos formations, les entreprises sont également au rendez-vous y compris dans des secteurs difficiles comme l'hôtellerie-restauration. On aborde la rentrée de manière sereine.

-Grâce à cette prime, de nouvelles entreprises se lancent dans l'apprentissage. Effets d'aubaine ou pas, est-ce qu'elles n'ont pas un devoir de réussite ?

-Vincent Bobot. On est confiant. On va faire un travail avec les entreprises pour les accompagner, notamment les entreprises qui n'ont pas l'habitude de prendre un apprenti et qui en prennent pour la première fois. Il va nous falloir être vigilant, mais aussi pédagogue et bien leur expliquer les efforts à faire de leur côté pour bien accompagner l'apprenti dans sa réussite en formation.

-En cette rentrée, est-ce qu'il vous reste des places en formation ?

-Vincent Bobot. On a des places disponibles sur le service en salle dans le secteur de la restauration à Saint-Malo et Rennes, on a des places disponibles sur des formations  de responsable d'établissement en hôtellerie-restauration de niveau BAC + 3 et qui a de bons résultats en terme d'insertion professionnelle, mais aussi une formation de techniciens SPA et bien-être sur notre site de Fougères et le secteur du bâtiment à Fougères également.

PLUS D'INFOS : le site de la Faculté des Métiers

Choix de la station

À venir dansDanssecondess