Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco

La nouvelle éco : à Ludres, APF Entreprises mobilisée pour fabriquer des masques inclusifs

-
Par , France Bleu Sud Lorraine

Avec le développement des masques inclusifs, APF Entreprises à Ludres (Meurthe-et-Moselle) recrute vingt nouvelles personnes pour faire face à la demande.

Une quarantaine de personnes ont été recrutées par APF Entreprises à Ludres pour fabriquer des masques inclusifs
Une quarantaine de personnes ont été recrutées par APF Entreprises à Ludres pour fabriquer des masques inclusifs © Radio France - CEDRIC LIETO

Vous les avez peut-être vus dans l'école de vos enfants ou dans une maison de retraite, ce sont les masques de protection inclusifs. Des masques sanitaires, lavables vingt fois, avec un plastique transparent et anti-buée devant la bouche. Des masques développés à Toulouse et plébiscités par les personnes sourdes ou malentendantes mais pas seulement, la demande est très soutenue dans de nombreux secteurs. L'occasion pour APF Entreprises à Ludres, dans le Grand Nancy, une société qui emploie notamment des personnes handicapées, de se lancer dans cette production. A la clé, de nombreuses embauches.

Avec le développement du masque inclusif, APF Entreprises à Ludres lance une nouvelle équipe

Plus de 500 masques par jour

Dans l'atelier, elles sont une vingtaine de couturières, penchées sur leurs machines. 500 masques sont produits chaque jour. Ce mercredi, plusieurs cartons sont partis pour la mairie de Paris. Un engouement auquel le directeur Michael Leclair ne s'attendait pas

"Au départ, c'était vraiment pour les personnes en situation de handicap auditif. Mais là, on se rend compte que les enseignants sont aussi demandeurs, les personnes âgées et les proches aidants. Ca marche aussi pour les banques, les assurances, la SNCF..."

Une quarantaine de personnes ont été recrutées par APF Entreprise à Ludres pour fabriquer des masques inclusifs
Une quarantaine de personnes ont été recrutées par APF Entreprise à Ludres pour fabriquer des masques inclusifs © Radio France - CEDRIC LIETO

Vingt couturières sont sur le pont pour ses masques depuis fin juillet, vingt autres commencent ce lundi pour que l'atelier fonctionne toute la journée. Parmi le personnel, surtout des femmes, en situation de handicap. Florence cherchait un emploi depuis six mois quand elle a été recrutée ici. C'est une fierté de fabriquer ce masque inclusif : 

"Je suis moi-même malentendante donc c'est important pour moi. C'est valorisant de faire ces masques. Ca a ouvert les portes du travail et ça fait du bien à d'autres personnes."

"On a créé du lien"

Parmi l'équipe qui commencera à travailler en 2x8 ce lundi, des demandeurs d'emploi de longue durée, des habitants de quartiers classés en politique de la ville mais aussi des réfugiés. Des profils très différents et un travail qui a un sens pour Michael Leclair : 

"On a réussi malgré cette crise sanitaire et cette distanciation sociale, avec nos machines à coudre, on a créé du lien."

Une quarantaine de personnes ont été recrutées par APF Entreprise à Ludres pour fabriquer des masques inclusifs
Une quarantaine de personnes ont été recrutées par APF Entreprise à Ludres pour fabriquer des masques inclusifs © Radio France - CEDRIC LIETO

Aujourd'hui, les délais de livraisons sont de quatre à cinq semaines tant la demande est élevée. APF Entreprises espère sortir chaque jour plus d'un millier de ces masques à Ludres. Un marché énorme mais qui ne durera qu'un temps. Ce qui n'empêchera pas l'entreprise de poursuivre son activité dans le textile : 

"Il y a un projet avec le consortium Résilience pour la confection de t-shirts pour la police, la gendarmerie, l'armée".

Une activité toute neuve. Avant mi-mars, il n'y avait pas la moindre machine à coudre dans les locaux.

Ecoutez la nouvelle éco tous les matins sur France Bleu Sud Lorraine à 7H17. 

France Bleu Sud Lorraine est à vos côtés pour vous accompagner pendant la crise sanitaire. Chaque jour à 7h17, votre radio s'intéresse à une entreprise emblématique de notre région (fleuron industriel, club de sport, association, restaurant, etc.) ou à une démarche innovante. Comment se porte-t-elle ? Quels enseignements tire-t-elle de cette pandémie de coronavirus ? Comment se projette-t-elle dans l’avenir ?

Choix de la station

À venir dansDanssecondess