Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco : comment le coronavirus bouleverse l’économie

La nouvelle éco : à Mayenne, l'imprimerie Floch tourne à plein régime

-
Par , France Bleu Mayenne

En pleine rentrée littéraire, l'imprimerie Floch installée à Mayenne a le sourire, la production est au beau fixe, l'activité a même explosé cet été. Le manque a gagner de deux mois de fermeture pendant le confinement a largement été rattrapé.

L'imprimerie Floch à Mayenne.
L'imprimerie Floch à Mayenne. © Radio France - Lila Lefebvre

Deux millions de livres imprimés pour le seul mois de juin, soit tout le manque à gagner de la fermeture pendant le confinement. La réouverture des librairies, le redémarrage des sorties ont relancé, propulsé devrait-on dire, l'imprimerie Floch de Mayenne. En pleine rentrée littéraire, l'entreprise quasi-centenaire envisage l'avenir avec le sourire. 

Dieu soit loué, le confinement a frustré les lecteurs qui ont couru en librairie, en manque de livres"

Hubert Pédurand le directeur de l'imprimerie Floch s'étonne encore de la fulgurante reprise de l'atelier après le déconfinement : "pendant deux mois, rien, zéro euro de chiffre d'affaire, et en juin pouf, nous avons tout rattrapé". En seulement trois semaines en juin, les pertes du confinement ont été gommées. "Dieu soit loué, s'amuse Hubert Pédurand, le confinement a frustré les lecteurs qui ont couru en librairie, en manque de livres"

Une rotative de l'imprimerie Floch à Mayenne.
Une rotative de l'imprimerie Floch à Mayenne. © Radio France - Lila Lefebvre

L'été s'est poursuivi sur cette dynamique, les trois rotatives ont tourné parfois jours et nuits. Aujourd'hui les commandes marquent le pas, "les éditeurs sont soucieux, ils passent moins commande que les années précédentes pour ce mois de septembre". Le calme avant la tempête se rassure l'imprimeur : "nous nous préparons déjà à des demandes de réimpression une fois que les prix littéraires seront annoncés"

L'an dernier, l'imprimerie Floch a du produire 100 000 exemplaires du Goncourt en seulement 48 heures. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess