Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco, comment le coronavirus bouleverse l’économie

La nouvelle éco : à Niort, les fleuristes se préparent pour la Saint-Valentin

-
Par , France Bleu Poitou

Ce dimanche 14 février, c'est la fête des amoureux. A Niort dans les Deux-Sèvres, les fleuristes se préparent à ce rendez-vous très important, le deuxième après la fête des mères.

Adeline Fazilleau a repris Côte d'Azur Fleurs, près de la gare de Niort, début décembre 2020
Adeline Fazilleau a repris Côte d'Azur Fleurs, près de la gare de Niort, début décembre 2020 © Radio France - Noémie Guillotin

Des cœurs rouges décorent l'intérieur de Côte d'Azur Fleurs, près de la gare de Niort. Pas de doute, la Saint-Valentin approche. Le 14 février, c'est ce dimanche. "C'est une date clé, celle qui arrive après la fête des mères pour les fleuristes", explique Adeline Fazilleau, qui a repris la boutique il y a deux mois. Evénement important donc dans ce contexte particulier de crise sanitaire. Avec le couvre-feu à 18 heures, "on sent que les gens s'invitent moins c'est sûr", constate la fleuriste.

C'est souvent de la dernière minute

Les commandes pour la Saint-Valentin sont timides pour le moment. "C'est souvent de la dernière minute, c'est quand même propres aux hommes", plaisante Adeline Fuzilleau. Même chose chez Fleurs 2000 place Saint-Jean à Niort où travaille Erika André. "On n'a pas encore trop de commandes, les clients vont se manifester la veille ou le vendredi. Au dernier moment quoi", estime-t-elle.

L'incontournable reste "les roses rouges évidemment", poursuit Erika André. Depuis quelques années, les roses éternelles sont aussi tendance constate Adeline Fazilleau. "C'est une rose naturelle. La sève est extraite et remplacée par de la glycérine. La rose boit la glycérine, se fige et reste comme ça des années et des années".

Il faut des choses heureuses quand même dans la vie

Mais alors les amoureux seront-ils en mode saint-Valentin cette année ? "Oui parce qu'il faut des choses heureuses quand même dans la vie", lance optimiste Adeline Fazilleau. Avec la crise sanitaire, "on a prévu pour plus de livraisons, on verra, on s'adapte", précise Erika André. Les deux boutiques ont aussi aménagé leurs horaires pour répondre au mieux à la demande.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess