Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco

La nouvelle éco : à Perpignan, le boum des maillots de sport 100% recyclés et recyclables

-
Par , France Bleu Roussillon

Le siège de l'entreprise Le Maillot français, installé à Perpignan, emploie 25 salariés. La marque propose des maillots de sport, fabriqués en tissu recyclé. Un "fil marin" 100% recyclé et recyclable.

Le Maillot français emploie 25 personnes à Perpignan.
Le Maillot français emploie 25 personnes à Perpignan. - Nicolas Gomarir

C'est avec du plastique récupéré à Gérone, en Catalogne Sud, que l'entreprise Le Maillot français fabrique des maillots adaptés à différentes pratiques sportives. La marque, basée avenue Panchot à Perpignan, recycle ces matières plastiques ; un kilo de plastique est transformé en kilo de fil marin. Les déchets sont récupérés par 1.500 pêcheurs qui sillonnent la mer chaque jour. Ces déchets sont ensuite transformés à Gérone, puis filés à Amiens. La couture, la sérigraphie et la broderie sont réalisées dans les Pyrénées-Orientales. La marque a de plus en plus de succès. 

Chaque sport a droit à son tissage. "C'est une technicité différente, explique Nicolas Gomarir, le dirigeant fondateur de la société. Pour le rugby, le foot, l'athlé, le hand ou le basket." Depuis sa création en 2014, Le Maillot français a vu ses ventes augmenter de 20 à 30%.

L'aventure de Canet en Coupe de France, "un coup de projecteur"

L'entreprise emploie 25 salariés à Perpignan. "Nous souhaiterions doubler ou tripler la capacité de notre atelier, ajoute Nicolas Gomarir. Et puis nous devrions acheter un nouveau local à Torremila à Perpignan."

Dans les Pyrénées-Orientales, les footballeurs de Canet s'équipent également de maillots de l'entreprise. "Leur parcours en Coupe de France a permis de nous faire connaître", reconnaît le patron du Maillot français. 

Réécoutez l'interview de Nicolas Gomarir

Choix de la station

À venir dansDanssecondess