Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco, comment le coronavirus bouleverse l’économie

La nouvelle éco : à Saint-Étienne, les Coursiers stéphanois veulent réhabiliter les livreurs

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

Depuis le mois d'avril, les Coursiers stéphanois proposent des livraisons à vélo à Saint-Étienne, à destination des commerçants et des professionnels, avec l'objectif de développer les circuits courts.

Antoine Vernin et Anthony Sagot, les deux livreurs des Coursiers stéphanois.
Antoine Vernin et Anthony Sagot, les deux livreurs des Coursiers stéphanois. - Les Coursiers stéphanois

Ils ne sont que deux livreurs pour l'instant : les Coursiers stéphanois ont lancé au mois d'avril, en plein confinement, un service de livraison à vélo à Saint-Étienne, entre commerçants et professionnels. L'association fait par exemple "des navettes pour les agences immobilières et les avocats, et de la prestation publicitaire", raconte Antoine Vernin, l'un des deux livreurs. Tout sauf de la livraison de repas finalement (pour l'instant du moins), parce que les Coursiers stéphanois dénoncent le modèle développé par les grands groupes dans ce domaine (Deliveroo, Ubereats etc.). "On refuse l'auto-entreprenariat, _on passe uniquement par des contrats de travail traditionnels_, pour réhabiliter les livreurs".

Antoine Vernin, des Coursiers stéphanois

Passer en Scop et regrouper des livreurs auto-entrepreneurs

L'activité, lancée pendant le confinement, a bénéficié de la situation inédite, explique Antoine Vernin : _"_on a commencé plus fort que prévu puisque cela a permis à des gens qui pouvaient difficilement se déplacer de pouvoir continuer à s'alimenter, grâce notamment à notre partenariat avec Vrac en Vert (épicerie vrac stéphanoise)"

L'objectif pour les Coursiers stéphanois est de devenir une Scop une fois le marché stabilisé, et de "s'étendre le plus possible à Saint-Étienne et pouvoir récupérer le plus de livreurs qui sont encore auto-entrepreneurs dans les plateformes pour pouvoir les rapatrier sous un contrat de travail traditionnel plus sécurisant". 

________________________________________________

France Bleu est à vos côtés après la crise sanitaire et économique. Chaque jour à 7h15 dans "La nouvelle éco", votre radio s'intéresse à une entreprise ou un secteur d'activité. Comment se porte-il ? Comment se projeter dans l’avenir ?

Choix de la station

À venir dansDanssecondess