Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco, comment le coronavirus bouleverse l’économie

La Nouvelle Éco : à Saint-Florent-sur-Cher, les Jardins Florentais ne chôment pas

-
Par , France Bleu Berry

Spécialisés dans la motoculture de plaisance, Antoine Pontonnier et Ludivine Pillet ont eu l’idée de proposer depuis mars une nouvelle activité : l’entretien des parcs et jardins et la création paysagère. Le succès est au rendez-vous.

L'entreprise propose des créations paysagères adaptées à tous les budgets.
L'entreprise propose des créations paysagères adaptées à tous les budgets. - Les Jardins Florentais

Gérants d’un magasin spécialisé dans la motoculture de plaisance à Saint-Florent-sur-Cher, Antoine Pontonnier et Ludivine Pillet ont créé le 1er mars une nouvelle activité sous le nom des Jardins Florentais : l’entretien des parcs et jardins et la création paysagère. Titulaire d’un bac pro aménagement paysager, Axel Deschatres, 22 ans, a été recruté pour s’en occuper. 

Pas freinés par le contexte sanitaire

La clientèle est constituée de particuliers et d’entreprises.  Les services sont proposés dans un périmètre d’une trentaine de kilomètres autour de Saint-Florent-sur-Cher. Le contexte sanitaire et les mesures liées au reconfinement n’ont nullement freiné le démarrage de cette activité. 

Au contraire,  l’activité a très bien démarré en cette période où parcs et jardins  réclament plus d’interventions avec le réveil de la végétation. Le bouche à oreille a très bien fonctionné. Des photos des chantiers réalisés sont régulièrement postés sur la page Facebook qui a été créée. “Nos publications nous apportent environ 20 % de nouveaux clients”, estime Axel Deschatres.

Plus de budget pour le jardin

Le succès des Jardins florentais illustre bien le regain d’intérêt des particuliers pour leurs jardins depuis le début de la crise sanitaire. “Les gens ont envie d’un lieu agréable à vivre, bien propre, bien arrangé, pour maintenant ou en prévision d’éventuels reconfinements et ils disposent aussi de plus de budget car il y a l’argent qui n’est pas mis dans les voyages”, témoigne le jeune paysagiste. Sur la partie créations paysagères, Les Jardins Florentais conseillent les clients sur le choix des végétaux en fonction du type de sol et sur le coloris des pavés, tout cela bien sûr en s’adaptant en fonction des budgets.

Le téléphone n’arrête pas de sonner. “Depuis le 1er mars, on n’a pas eu un seul jour sans travail et là, nous avons des chantiers qui sont programmés pour le mois à venir”, se réjouit Axel Deschatres.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess