Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco, comment le coronavirus bouleverse l’économie

La nouvelle éco : à Saint-Marcellin, solidarité et entraide chez SGH Healthcaring

-
Par , France Bleu Isère

Chaque jour, France Bleu Isère accompagne ceux qui font l'économie dans le département. Aujourd’hui gros plan sur l'entreprise SGH Healthcaring,une société spécialisée dans le conditionnement de médicaments basée à St Marcellin ( ex Stiplastics ).

capture d'écran site internet www.sgh-healthcaring.com/fr/
capture d'écran site internet www.sgh-healthcaring.com/fr/ -

SGH Healthcaring est une société d'injection plastique spécialisée dans le conditionnement de médicaments, basée à Saint-Marcellin, que les habitants connaissent peut-être plus sous le nom de Stiplastics. Le groupe emploie un peu plus de 200 salariés en tout, dont 90 sur le site de Saint-Marcellin. Le groupe fabrique des piluliers, des "mouche-bébés", des cuillères, verres et pipettes de dosage pour médicaments pour les enfants (exemple la pipette du Doliprane) ainsi que des ampoules plastiques pour compléments alimentaires. Son PDG Jérôme Empereur est l'invité de "La nouvelle éco".

Comment ça va en cette rentrée ?

Ça va très bien. On a traversé une crise de coronavirus dans les meilleures conditions possibles de notre côté, donc tout va très bien. Nous avons continué à fonctionner tout à fait normalement durant cette période de mars-avril un peu compliquée. Certains salariés se sont auto-remplacés. Les commerciaux et administratifs sont allés travailler en production, pour remplacer des personnels coincés chez eux, notamment pour garde d'enfants.  Il y a eu une solidarité qui a fonctionné entre services. Par contre, cette rentrée de septembre, ça annonce plus délicat sûrement avec un effet de la crise, un "effet retard".

Craignez-vous une rentrée plus compliquée ?

On le constate, on a des clients qui décalent un peu leurs commandes. C’est sûrement dû à une activité moindre de leur part avant l’été donc on a un automne qui s’annonce incertain.

Redoutez-vous d’avoir recours à du chômage partiel ? 

Non pas du tout ! Nous n’en sommes pas là.  On a toujours des activités qui restent conséquentes mais un peu moins soutenues que ce qu’on a connu pendant la crise où nous étions dans une période de très forte production. Mais nos 200 employés dont les 90 qui travaillent à Saint Marcellin, vont continuer à travailler sans problème. Pour l'avenir SGH Healthcaring a des perspectives sur le marchés des automates pour les tests qui nécessitent des pièces plastiques que l'entreprise pourraient fabriquer et fournir.

________________________________________________

France Bleu est à vos côtés après la crise sanitaire et économique. Chaque jour à 7h15 dans "La nouvelle éco", votre radio s'intéresse à une entreprise ou un secteur d'activité. Comment se porte-il ? Comment se projeter dans l’avenir ?

Choix de la station

À venir dansDanssecondess