Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco

La Nouvelle Éco : à Saint-Maur, le magasin Lapeyre profite de l’engouement des particuliers pour le bricolage

-
Par , France Bleu Berry

Implantée depuis 1966 à l’entrée sud de Châteauroux, l’enseigne Lapeyre connaît une forte activité depuis un an. Mais le reconfinement depuis un mois lui impose des restrictions au plus mauvais moment.

L'enseigne Lapeyre est présente depuis 1966 dans l'Indre.
L'enseigne Lapeyre est présente depuis 1966 dans l'Indre. - Lapeyre

Nous avions une partie de nos quinze salariés en chômage partiel mais très vite, devant la reprise d’activité, nous y avons mis fin”, se souvient Isabelle Labrière, directrice du magasin Lapeyre de Saint-Maur. Après deux mois de fermeture complète lors du premier confinement, dès le mois de juin et faute de pouvoir partir en voyage, “tout le monde s’est rué sur le bricolage”. Un engouement qui n’est pas retombé depuis et qui a permis au magasin de finir l’année 2020 “presque à l’équilibre”. 

Si l’enseigne compte aujourd’hui 125 magasins sur l’ensemble du territoire, celui de Saint-Maur, créé en 1966, est l’un des dix plus anciens. 60 % de l’activité se fait sur les menuiseries intérieures et extérieures.  Les cuisines représentent 20 à 25 % du chiffre d’affaires, les salles de bain entre 15 et 20 %. Du fait d’une forte demande et d’une activité très soutenue des artisans partenaires, les délais pour l'installation à domicile se sont allongés. 

Une progression du chiffre d’affaires sur internet

Avec la Covid, une partie de la clientèle vient moins en magasin. Les renseignements sont davantage pris par téléphone. En un an, le chiffre d’affaires sur internet a progressé de près de 20 %. Des acomptes sont versés via des liens sécurisés. De plus en plus, certains clients passent directement commande sur le site national,  en particulier pour des fenêtres ou des cabines de douche intégrales.  Dans ce contexte, le magasin a mis en place des opérations de livraison  gratuite un week-end par mois. Des pièces détachées sont envoyées par la Poste. 

Quelles restrictions ?

Contrairement au premier confinement, depuis le 3 avril, le magasin reste ouvert mais certaines zones sont condamnées. Il n’est pas possible par exemple d’acheter un meuble de salle de bain, ni de se faire installer une cuisine complète pour le moment. Mais on peut remplacer son évier si celui-ci est cassé. “C’est parfois délicat à expliquer aux clients”, reconnaît Isabelle Labrière.

Ces restrictions touchent le magasin au plus mauvais moment :  mars, avril et surtout mai sont en effet habituellement les mois les plus forts de l’année. Le chiffre d’affaires reste pour l’heure positif. “Tous les cuisinistes sont logés à la même enseigne. On pense qu’il y aura un report de la demande dans le temps”, commente la directrice du magasin qui espère pouvoir retrouver prochainement une activité à 100 %.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess