Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco, comment le coronavirus bouleverse l’économie

La Nouvelle Éco : à Sancerre, le café-librairie ne vend plus les livres de la même façon

-
Par , France Bleu Berry

Avec la Covid, les clients préfèrent commander et venir chercher leurs livres. Les animations, elles, sont à l’arrêt depuis plus d’un an.

Olivier Bourdon a fait le pari d'ouvrir une librairie généraliste en milieu rural.
Olivier Bourdon a fait le pari d'ouvrir une librairie généraliste en milieu rural. - Café librairie de Sancerre

Créer  un lieu de vie culturelle en milieu rural, tel était le projet d’Olivier  Bourdon quand il a ouvert en 2008 le Café-librairie de Sancerre selon un concept très développé en Bretagne. Du printemps à l’automne, des concerts étaient organisés ainsi que des rencontres avec des auteurs tout au long de l'année. Mais depuis plus d’un an, crise sanitaire oblige, seule la vente de livres neufs, qui représentait 90 % du chiffre d’affaires, est autorisée.

À la fin du premier confinement, Olivier Bourdon a bénéficié, comme de nombreux libraires, d’un rattrapage avec une clientèle nombreuse en boutique,  ce qui lui a permis de finir l’année avec une petite baisse des ventes  entre 2 et 3 %, légèrement inférieure au chiffre de – 3,3 % annoncé par le Syndicat de la librairie française. 

Le soutien de ses clients

Ce soutien des lecteurs a été le bienvenu alors que, dans le même temps, certaines commandes de la part d’établissements scolaires et de bibliothèques rurales ont chuté. L’engouement n’est pas retombé et les ventes se maintiennent à un niveau élevé. 

Mais les habitudes des clients ont changé, “aujourd’hui, un client sur deux qui pousse la porte vient retirer une commande", explique Olivier Bourdon. Il lui a donc fallu s’adapter et notamment investir dans un logiciel de stockage avec l’aide de l’agence régionale Ciclic. Depuis fin 2020, il a rejoint le réseau leslibraires.fr avec sa plateforme de vente en ligne.

Moins de passage

Reconnu “commerce essentiel”, la librairie reste ouverte.Il est difficile de mesurer l’impact car pendant le premier confinement, on était fermé", fait remarquer Olivier Bourdon. "Depuis le début du mois, il y a moins de passage car Sancerre vit beaucoup avec le tourisme. Quant à l’attestation qui permet aux gens d’aller faire leurs achats au-delà de 10 km, elle ne fonctionne pas trop.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess