Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco

La nouvelle éco : à Sassenage, la brasserie des cuves crée un "cola" 100% isérois

-
Par , , France Bleu Isère

Chaque jour, France Bleu Isère accompagne ceux qui font l'économie dans le département. Aujourd’hui, gros plan sur La Brasserie des Cuves, basée à Sassenage et qui vient de sortir une nouvelle boisson, baptisée : Sacrébulle Cola

La bouteille du Cola version iséroise fait un carton
La bouteille du Cola version iséroise fait un carton - Brasserie des Cuves

Stéphane  Louvion, co-gérant de la Brasserie des Cuves à Sassenage était l'invité de "La nouvelle éco" de France Bleu Isère ce lundi. Malgré la fermeture des bars et restaurants, le brasseur arrive à maintenir son activité et lance un même un nouveau produit : un "cola" isérois

Comment vous est venue l’idée de faire du Cola ? Vous pensiez vraiment concurrencer Coca et Pepsi ?

C’est évidemment le but initial de concurrencer ces deux géants ! Il faut voir grand dès le début ! Non, bien sûr, je plaisante. Non en fait, lors du premier confinement, on s’est penché sur cette boisson qui nous était demandé largement par le public. On l’a développée. On a beaucoup travaillé. On voulait, justement, proposer une alternative à Coca et autres Pepsi !

Comment ça se fabrique un cola, version Isère ?

Ah ! Mais un cola, c’est super simple à faire, tout est dans le dosage, l'équilibre. C’est du gaz, du sucre, du citron, du caramel. Ce sont les ingrédients principaux. Le secret réside dans l’équilibre entre les ingrédients, dans le choix des ingrédients. Cela nous a pris beaucoup de temps pour trouver le bon équilibre, soit à peu près une année pour développer la boisson et ensuite y’a plus qu’à y aller ! Et nous, c'est sans produit chimique, 100% naturel !

Il a quel goût votre cola isérois ?

Il a un goût de caramel, c’est vraiment ce qu’on cherchait à ressentir avec une pointe citronnée, très douce, très légère.

6000 litres ont déjà été fabriqués en quelques semaines, ils se vendent bien ?

On a fait un démarrage hors norme pour être très franc ! C’est la première fois pour la sortie d'une boisson soft, c’est-à-dire sans alcool, avec un démarrage aussi rapide. Les retours des clients sont bons mais on reste prudent car on craint la saisonnalité, bien sûr.

Malgré la fermeture des bars et des restaurants, vous arrivez à vendre ce produit ?

A l’origine, cette boisson était destinée principalement aux bars et aux restaurants. Comme ils sont fermés à cause du Covid, on a dû changer notre fusil d'épaule, mais quand on voit comment cela démarre, c’est de bonne augure pour la suite.

Vous les vendez où vos bouteilles de cola, alors ?

Alors essentiellement chez les petits revendeurs, type épicerie fine, fromagers, petites supérettes et on entend bien développer le produit dans les bars et les restaurants lorsque ils pourront rouvrir.

Malgré tout, comment ça se passe pour vous, sans bar ni restaurant ?

Pour être très franc, en mars l’année dernière, à 70 % de notre chiffre d’affaires, c’était les bars et les restaurants et l’événementiel. Autant dire qu’il a fallu qu’on trouve une solution rapidement pour pouvoir tenir debout. On s’est repositionné sur les petits revendeurs, comme je vous l’ai dit. Donc, oui, c’est dur mais c’est dur pour tout le monde et on n'est pas les pires à priori. On fait tout pour conserver notre équipe de10 salariés.

________________________________________________

France Bleu est à vos côtés durant cette crise sanitaire et économique. Chaque jour à 7h15 dans "La nouvelle éco", votre radio s'intéresse à une entreprise ou un secteur d'activité. Comment se porte-il ? Comment se projette-t-il dans l’avenir ? 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess