Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco, comment le coronavirus bouleverse l’économie

La Nouvelle Éco : à Vierzon, le plan France Relance a une ambassadrice au service des entreprises

-
Par , France Bleu Berry

Âgée de 25 ans, Mina Hassani a été recrutée par la communauté de communes Vierzon Sologne Berry. Elle informe les entreprises sur les dispositifs existants et se met à leur écoute.

Mina Hassani est l'un des six ambassadeurs pour la relance et la cohésion dans le Cher.
Mina Hassani est l'un des six ambassadeurs pour la relance et la cohésion dans le Cher. - Communauté de communes Vierzon Sologne Berry

Six jeunes ont été recrutés dans le Cher pour être ambassadeurs pour la relance et la cohérence. Leur mission est de relayer les dispositifs d’aides à destination des entreprises mis en place par l’État et les collectivités face à la crise sanitaire. Parmi eux, Mina Hassani, une vierzonnaise de 25 ans, œuvre depuis le 28 février au sein de la communauté de communes (CDC) Vierzon Sologne Berry. Sa présence est appréciée. “Nous sommes un petit effectif, on ne peut pas tout faire”, explique Victor Texeira, directeur du développement économique, qui est son tuteur au sein de la structure.

Au Portugal au début de l’épidémie

Quand la crise de la Covid a débuté, la jeune femme, titulaire d’un BTS tourisme, travaillait depuis octobre 2019 dans un centre d’appels au Portugal.  Avec l’arrêt du tourisme, il y a eu besoin de moins d’effectifs. Après  quelques semaines d’attente, Mina Hassani est rentrée dans sa famille à  Vierzon. Sans travail en début d’année, elle a saisi l’opportunité de cette mission de huit mois en service civique : “C’est tombé à pic. Ça m’a emballé de découvrir un domaine que je ne connaissais pas”, confie-t-elle. 

Un bon accueil de la part des entreprises

Il  existe énormément de dispositifs. Il n’est pas toujours facile pour les  entreprises de s’y retrouver. Son rôle est de transmettre les bonnes  infos à ses interlocuteurs”, résume Victor Texeira. Sont plus particulièrement ciblées les entreprises de moins de 20 salariés, souvent en fermeture administrative (bars, restaurants...). “Je les contacte par téléphone et leur propose de venir les rencontrer, détaille Mina Hassani. Je reçois en général un bon accueil. Certains ne sont pas intéressés car ils ont déjà effectué toutes les démarches. Les entrepreneurs apprécient en tout cas que l’on soit à leur écoute, que l’on se soucie de leur situation. Parfois, ils pensent être éligibles à certains dispositifs mais ne remplissent pas toutes les conditions.” La jeune ambassadrice est là pour les mettre en relation avec les services compétents de façon à ce qu’ils obtiennent rapidement une réponse.

Sa mission consiste également à prendre le pouls de ces entreprises et à identifier leurs problématiques et les difficultés qu’ils rencontrent. Ces informations sont remontées à Nathalie Lenski, sous-préfète du Cher lors de réunions mensuelles. 

Je trouve que j’ai bien rebondi, se réjouit Mina Hassani. Cela fait du bien de se sentir utile.” À l’issue de sa mission, la jeune vierzonnaise ne prévoit pas de retravailler pour le moment dans le tourisme. À la rentrée, elle souhaite préparer une licence en communication pour travailler dans l’événementiel. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess