Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco : comment le coronavirus bouleverse l’économie

La nouvelle éco : après l'embellie, l'activité ralentit pour les agents de sécurité

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne

Au plus fort de la crise du Covid-19, la profession a tiré son épingle du jeu puisque les entreprises ont recruté des agents de sécurité pour faire respecter les gestes barrières. Aujourd'hui cette activité marque le pas et les agences de sécurité subissent aussi l'annulation de grands événements.

L'agence Elite Sécurité emploie 240 salariés à Reims
L'agence Elite Sécurité emploie 240 salariés à Reims © Radio France - Aurélie Jacquand

C'est une rentrée qu'il qualifie de "compliquée". Laurent Arnou est à la tête de l'entreprise Elite sécurité, une agence qui existe depuis 15 ans et qui emploie 240 salariés à Reims. Une rentrée compliquée à cause de l'annulation en chaîne d'événements comme la foire de Châlons-en-Champagne par exemple. "C'est nous qui assurons la sécurité du Capitole en Champagne", explique Laurent Arnou, "Nous travaillons aussi pour le Millesium d'Epernay ou encore pour le stade Delaune, donc comme il y a moins de spectateurs, nous avons moins de travail". L'événementiel représente 40% de son activité.

Ce qui compense légèrement ces pertes financières, "On compense à hauteur de 10-20%", dit-il, c’est l’activité au plus fort de la crise du Covid-19. Les magasins notamment, mais aussi les administrations, ont fait appel à des agents de sécurité en très grand nombre pour faire respecter les gestes barrières. Sauf que cette activité se tasse : "Les entreprises ont toutes des difficultés financières, elles doivent faire des choix et embaucher des agents de sécurité n'est plus une priorité aujourd'hui", constate Laurent Arnou.

Reportage au sein de d'Elite Sécurité à Reims

"Agent de sécurité est un métier d'avenir", assure le patron d'Elite sécurité, qui est très régulièrement à la recherche de nouveaux agents et notamment de femmes (elles représentent 10% de son effectif). Le métier nécessite une moralité irréprochable, un casier judiciaire vierge et un minimum de 175 heures de formation. "On nous voit toujours comme des vigiles, alors que nous demandons de plus en plus de compétences chez nos agents, notamment en informatique. Nous embauchons aussi des apprentis et depuis cette rentrée il existe un BTS dans l'encadrement pour que nos métiers soient structurés". Professionnaliser le métier pour changer son image, c'est l'idée.

Retrouvez la chronique la nouvelle éco tous les jours sur France Bleu Champagne-Ardenne

France Bleu Champagne-Ardenne est à vos côtés pour vous accompagner pendant cette période de crise sanitaire. Chaque jour, votre radio s'intéresse à une entreprise emblématique de votre région (fleuron industriel, club de sport, association, restaurant, etc). Comment se porte-t-elle ? Quels enseignements tire-t-elle de cette pandémie de coronavirus ? Comment se projette-t-elle dans l’avenir ?

Choix de la station

À venir dansDanssecondess