Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco, comment le coronavirus bouleverse l’économie

La Nouvelle éco : Asselin va réaliser la charpente du château de Glénay

-
Par , France Bleu Poitou

La société Asselin, spécialisée dans la restauration du patrimoine et des monuments historiques, a été retenue pour les travaux de charpente du château de Glénay. Ce n'est pas le seul chantier d'ampleur de l'entreprise de Thouars, dans le nord Deux-Sèvres.

L'entreprise de François Asselin va réaliser la charpente du château de Glénay
L'entreprise de François Asselin va réaliser la charpente du château de Glénay © Radio France - Noémie Guillotin

Le château de Glénay dans le nord Deux-Sèvres va faire l'objet d'un important chantier de restauration. Parmi les entreprises retenues : Asselin, société de charpente installée à Thouars est spécialisée dans la rénovation de monuments historiques. Après avoir connu un coup d'arrêt en mars 2020 lors du premier confinement, "depuis sept-huit mois c'est bien reparti", note François Asselin, le dirigeant de l'entreprise, par ailleurs président de la CPME, la confédération des petites et moyennes entreprises. 

"On a, grâce aux opérations France Relance sur le patrimoine, de bonnes nouvelles comme aujourd'hui à Glénay", se réjouit le chef d'entreprise. L'Etat va en effet financer 70% du chantier, soit 880.000 euros. "On parle beaucoup de l'industrie. Oui c'est important bien évidemment mais c'est important aussi d'investir dans le patrimoine car derrière il y a une vraie économie, de vrais métiers", fait valoir François Asselin.

Restauration du château de Villers-Cotterêts

Autre gros chantier sur lequel l'entreprise thouarsaise est engagée en ce moment : le château de Villers-Cotterêts, dans l'Aisne. "Nous restaurons l'ensemble des charpentes, les menuiseries extérieures et nous allons attaquer l'intérieur. C'est un chantier magnifique, qui va nous occuper pendant quelques années", détaille François Asselin.

La société deux-sévrienne qui compte aussi se positionner sur le chantier de rénovation de Notre-Dame-de-Paris. Les appels d'offres pour la partie charpente devraient être lancés d'ici la fin de l'année.

Des prix qui augmentent " de manière exponentielle"

Le secteur du bois qui ces derniers temps connaît une augmentation des coûts de la matière première. Du jamais-vu pour François Asselin. Il y a aussi des problèmes d'approvisionnement qui commencent à se faire sentir. "Sur les résineux. Sur le chêne un peu moins sauf sur certaines longueurs et certaines sections qui commencent à être compliquée à obtenir". Il y a eu l'arrêt de l'exploitation liée au premier confinement. "C'est un marché international et beaucoup de Chinois achètent du chêne en France", explique-t-il.

Asselin a réalisé un chiffre d'affaires de 12 millions d'euros en 2020. Chiffre qui devrait dépasser les 15 millions en 2021. "Nous devrions retrouver le niveau qu'on a connu il y a trois-quatre ans", conclut François Asselin.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess