Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco

La nouvelle éco : avec la crise sanitaire, les Occitans épargnent davantage

-
Par , France Bleu Occitanie

Depuis 2020, les Occitans épargnent de plus en plus. C'est ce qui ressort du troisième "Baromètre 2021 de l'Epargne en France et en région", publié le 1er juin. Un phénomène étroitement lié à la crise sanitaire.

En 2020, 25 % des Occitans ont davantage épargné que l’année précédente.
En 2020, 25 % des Occitans ont davantage épargné que l’année précédente. © Radio France - Valérie Le Nigen

Chaque année, la société de conseil et de gestion de patrimoine en ligne Altaprofits publie son Baromètre de l'Epargne en France et en région, en partenariat avec l'Institut français d'opinion publique (Ifop). L'édition 2021 de l'étude révèle un recours accru à l'épargne des Occitans. Stellane Cohen, la présidente d'Altaprofits, nous éclaire sur le sujet.

En quoi l'année 2020 a-t-elle modifié le comportement d'épargne des Occitans ?

Les Occitans ont fortement épargné en 2020. D'une façon générale, il y a eu une épargne subie. Le premier confinement a marqué l'arrêt de la consommation puisqu’il n'y avait plus de commerces, donc il y a eu cette épargne qui est restée sur les comptes bancaires et qui a été positionnée sur ce que l'on appelle les livrets réglementés, c'est-à-dire les livrets A. Il y a aussi eu un climat d'anxiété lié à cette crise financière et qui a accentué ce besoin d'épargner pour faire face à un imprévu, à la perte d'emploi. 

Quels types de placements privilégient les Occitans ?

On voit qu'ils s'intéressent davantage à l'épargne financière qu'à de l'épargne immobilière - c'est à dire investir dans un projet immobilier - et ils alimentent régulièrement cette épargne financière, puisqu'ils sont presque 50% à au moins alimenter une fois par mois. C'est au dessus de la moyenne nationale. Et enfin, on voit qu'il y a aussi un intérêt fortement croissant vers les plans d'épargne retraite.

"27% des Occitans disent vouloir dépenser l'argent accumulé pour se faire plaisir."

Que vont-ils faire de cet argent mis de côté ? 

Ils sont 27% en Occitanie à vouloir dépenser l'argent qu'ils ont accumulé, pour se faire plaisir. On parle de divertissement ou de voyages par exemple. Mais on voit quand même qu'il y a une forte proportion encore à l'épargne. 

Cette tendance à épargner toujours plus va-t-elle durer ?

Par rapport au niveau mondial, les Français sont très épargnants. On voit que cette tendance s'est fortement accélérée en 2020. Aujourd'hui, il n'y a pas de raison que les choses ne continuent pas, même si on rentre dans une période de déconfinement, on reste quand même avec une sensibilité très forte à ce qui pourrait se passer dans le futur. C'est important d'avoir des liquidités pour pouvoir répondre à un imprévu, ou une problématique quelconque."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess