Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La nouvelle éco : avec le déconfinement, les traiteurs mayennais croulent sous les commandes

-
Par , France Bleu Mayenne

Les mariages, les fêtes d'entreprises, les salons, reprennent progressivement avec le déconfinement. Résultat : l'activité des traiteurs en Mayenne reprend elle aussi, au point d'être un peu submergé chez les principaux concernés.

Régis Régnier, traiteur à Saint-Berthevin, est parfois obligé de refuser des commandes faute de temps
Régis Régnier, traiteur à Saint-Berthevin, est parfois obligé de refuser des commandes faute de temps © Radio France - Soisic Pellet

"On a beaucoup d'appels, beaucoup de gens qui veulent organiser des choses parce que je pense qu'ils ont été très frustrés" : il n'y a pas de doute selon Régis Régnier, traiteur à Saint-Berthevin (Mayenne), son activité reprend très fortement depuis le début du déconfinement. Les événements comme les mariages ou les fêtes en entreprises sont de nouveau autorisés. Résultat : il est parfois obligé de refuser des commandes par manque de temps pour préparer ou livrer. "On savait qu'à la reprise, à la sortie du déconfinement, on aurait beaucoup de travail", ajoute Régis Régnier, "mais peut-être pas autant". 

Des commandes au dernier moment et des reports 

Aujourd'hui, il faut jongler entre ces demandes, parfois à la dernière minute, et les nombreux reports. "On avait tous une année 2020 qui s'annonçait florissante donc ça repart à fond pour tout le monde", explique le traiteur mayennais, "on est donc obligés de refuser du travail 2021 parce qu'il faut assumer d'abord le travail 2020. Nous, les mariages 2021, c'est les mariages 2020 !"

On savait qu'à la reprise, on aurait beaucoup de travail mais peut-être pas autant - Régis Régnier 

Un protocole sanitaire strict et qui coûte cher 

Mais cette reprise se fait forcément dans des conditions différentes pour respecter le protocole sanitaire. Pour les cocktails en entreprise ou en salon, ils doivent être servis individuellement. "Ça veut dire que si vous avez un cocktail dinatoire avec 15 pièces par personne, vous devez servir chaque convive individuellement", précise Régis Régnier, "rien ne peut être servi à partager donc automatiquement ça va entraîner un travail en cuisine et de la vaisselle supplémentaire". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess