Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco, comment le coronavirus bouleverse l’économie

La nouvelle éco : Biocoop lève des fonds pour ouvrir son magasin à Charleville-Mézières d'ici 2022

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne

Un magasin Biocoop doit ouvrir à Charleville-Mézières d'ici début 2022. La coopérative composée de producteurs, de consommateurs et salariés cherche des sociétaires pour réunir 110 000 euros afin de concrétiser le projet.

Clovis Durant et Etienne Mineur sont à l'origine du projet de magasin Biocoop à Charleville-Mézières
Clovis Durant et Etienne Mineur sont à l'origine du projet de magasin Biocoop à Charleville-Mézières © Radio France - Alexandre Blanc

L'association "On pousse dans les Ardennes" et la coopérative Ardennes Bio préparent l'ouverture d'un magasin Biocoop à Charleville-Mézières. L'ouverture est prévue pour fin 2021 – début 2022. Une levée de fonds est lancée pour financer le projet.

Pour y participer, il faut devenir sociétaire. Biocoop est en effet un réseau de magasins coopératifs, des sociétés coopératives d'intérêt collectif détenues à parts égales par les salariés, les producteurs et les consommateurs.   

Pour le projet carolomacérien, la part sociale coûte 150 euros. Quel que soit le montant des parts sociales qu'il détient, un sociétaire ne dispose que d'une voix aux assemblées générales. À ce jour, 91 adhérents ont rassemblé un capital de 86 500 euros. Il faut atteindre 110 000 euros pour débloquer les emprunts auprès des banques et des organismes de l'économie sociale et solidaire. Montant total de l'investissement : 670 000 euros.

350 mètres carrés, 100 % bio

Le magasin Biocoop de Charleville-Mézières ne vendra que du bio. "On ne trouve pas l'ensemble des producteurs bio en un seul endroit, l'offre est diffuse", constate Clovis Durant, directeur d'Ardennes Bio. Sur 350 mètres carrés, le magasin carolomacérien proposera de l'alimentation, des produits d'hygiène, d'entretien...

En moyenne, dans les rayons d'un Biocoop, 15% des produits sont produits à moins de 150 km. "Le but est d'offrir un nouveau débouché aux producteurs, de les sécuriser", explique Etienne Mineur, président de l'association "On pousse dans les Ardennes" et lui-même ancien agriculteur bio. "Les petits maraîchers installés en bio n'arrivaient pas à tenir pas parce que ce n'était pas très rentable par rapport à la somme de travail", poursuit-il.

Chaque année, plus de la moitié du bénéfice réalisé par le magasin sera mis de côté. Les sociétaires décideront de ce qu'ils feront avec le reste : investir, épargner, verser des dividendes. Le but pour Etienne Mineur, c'est surtout de continuer à développer la filière bio. "Ouvrir un deuxième magasin ou créer des coopératives de transformation laitière ou bouchères par exemple. Toutes les idées sont bonnes à prendre".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess