Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco, comment le coronavirus bouleverse l’économie

La nouvelle éco : ça tourne au ralenti dans les cinémas de Franche-Comté en espérant y voir plus clair en 2021

-
Par , France Bleu Besançon

Chaque jour, France Bleu Besançon ouvre la porte des entreprises, commerces et artisans pour voir comment se passe la reprise. Dans les salles de cinéma, la fréquentation reste très réduite mais le patron vésulien du Groupe Majestic fait le dos rond en tablant sur une année 2021 "extraordinaire".

Masque obligatoire dans les salles de cinéma en France en septembre 2020 (photo d'illustration)
Masque obligatoire dans les salles de cinéma en France en septembre 2020 (photo d'illustration) © AFP - Stéphane Ferrer Yuliant

Le déconfinement dans les cinémas a été plus tardif encore que pour de nombreux autres secteurs en France. Il a fallu patienter jusqu'au 22 juin avant la réouverture des salles obscures. Et deux mois et demi après, c'est à une autre attente que sont toujours confrontés les exploitants de salles de cinémas : le retour en nombre des spectateurs fait encore cruellement défaut en cette rentrée de septembre... "Vraiment très peu de monde, c'est clair", constate froidement Jean-Michel Tupin, le patron haut-saônois du Groupe Majestic qui exploite des cinémas en Franche-Comté à Vesoul et Dole, mais aussi à Compiègne (Oise), Douai (Nord), Laon (Aisne) et Remiremont (Vosges). "La fréquentation y est en moyenne en baisse de 70 à 75%... On était à 1,8 millions d'entrées au total en 2019, et on devrait difficilement atteindre les 600.000 à la fin de cette année 2020".

Masque obligatoire en continu depuis fin août dans les cinémas

La faute au confinement, bien sûr. Durant plus de trois mois, donc, dans les salles obscures qui n'avaient alors presque jamais aussi bien portées leur nom entre la mi-mars et la fin juin... Mais également le report des sorties des blockbusters américains, et du protocole sanitaire très strict imposé par le Gouvernement. Depuis la réouverture des cinémas le 22 juin (occupation d'un siège sur deux seulement, masque obligatoire partout dans le cinéma sauf une fois assis à sa place dans la salle). Et davantage encore depuis le durcissement de ces règles d'hygiène, annoncé ce 26 août par le premier ministre Jean Castex, avec le port du masque "systématique" et en continu, "même durant toute la séance", explique Jean-Claude Tupin qui est aussi le Président du Syndicat des Directeurs de Cinémas de Franche-Comté (une trentaine de cinémas indépendants). "Heureusement, nous avons encore le droit de vendre du pop corn et autres friandises et boissons à nos cinéphiles qui osent revenir dans nos salles", histoire de faire tourner un encore un peu les tiroirs-caisses et les trésoreries...

Optimisme pour 2021 malgré tout grâce aux 165 ME promis par l'Etat

Le patron vésulien du Groupe Majestic se veut malgré tout optimiste pour l'avenir de ses cinémas et plus largement du secteur en France. "Pour l'instant, c'est une grosse casse, c'est vrai. Mais il faut se faire une raison et continuer à faire le _dos rond en se projetant sur l'année 2021 qui s'annonce extraordinaire_" ! Jean-Claude Tupin fait là référence au plan de relance annoncé ce 28 août par l'Etat pour couvrir le déficit "Covid-19" du cinéma français : une aide de 165 millions d'euros au total, dont "j'espère et suivrai attentivement l'équitable répartition", précise le Président du syndicat régional des Directeurs de Cinémas de Franche-Comté qui mène notamment deux projets de construction actuellement : à Remiremont et à Dole où l'ouverture d'un complexe cinématographique de dix salles, sur la rive gauche du Doubs, était normalement prévue à l'automne 2021...

Retrouvez la chronique La nouvelle éco à 7h15 tous les jours sur France Bleu Besançon

France Bleu Besançon est à vos côtés pour vous accompagner pendant cette période de crise sanitaire. Chaque jour, votre radio s'intéresse à une entreprise emblématique de votre région (fleuron industriel, club de sport, association, restaurant, etc). Comment se porte-t-elle ? Quels enseignements tire-t-elle de cette pandémie de coronavirus ? Comment se projette-t-elle dans l’avenir ?

Choix de la station

À venir dansDanssecondess