Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"La nouvelle Eco" : ce fabricant sarthois de tiny houses est de plus en plus sollicité

-
Par , France Bleu Maine

Installé à La Guierche, Sébastien Leparc fabrique des "tiny houses", ces petites maisons sur roulettes qui peuvent être posées sur le terrain de son choix pour vivre chichement. Un habitat alternatif qui attire de plus en plus de monde depuis le confinement.

Une tiny house installée dans les Vosges
Une tiny house installée dans les Vosges © Radio France - Cédric Lieto

C'est l'une des conséquences de la remise en question existentielle qu'ont connu de nombreuses personnes durant le grand confinement du printemps. Installé depuis trois ans en Sarthe comme constructeur de tiny houses, Sébastien Leparc a vu l'intérêt et la demande pour cet habitat alternatif grandir depuis quelques mois. "Les gens viennent beaucoup plus aux renseignements, raconte-t-il, ils veulent savoir comment se passe la vie à l'intérieur, combien ça coûte, peut-être pas pour un projet tout de suite mais pour un projet à moyen terme."

Posée sur une remorque afin de pouvoir être déplacée, compacte (15 à 20 m2 habitables), fabriquée en matériaux non polluants (bois), dotée de l'eau (réserve ou raccordement), de l'électricité (souvent grâce à des panneaux solaires) et personnalisable à l'envi, la tiny house peut être installée sur un terrain non-constructible. Et offre une solution d'habitation réduite au strict nécessaire. Ce qui séduit les personnes que le confinement a poussé vers un changement de vie explique Sébastien Leparc : "Les gens souhaitent retourner à la nature, à l'essentiel, en vivant dans des habitations plus minimalistes... Et suite au confinement, beaucoup ont réfléchi et se sont dits pourquoi pas tenter l'aventure ?" 

Conséquence : sollicité par "tout type de personnes, que ce soit des enseignants, des familles, des étudiants", l'artisan voit son carnet de commande se remplir. Et les délais s'allonger : "Aujourd'hui, il faut compter au moins six mois" pour une tiny house de style et de dimensions courantes, pour un coût d'environ 30 000 €. En ce moment, l'artisan fabrique par exemple une maison pour une famille de quatre personnes. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess