Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco : comment le coronavirus bouleverse l’économie

La nouvelle éco : chez Novacarb une centrale biomasse pour remplacer le charbon

-
Par , , France Bleu Sud Lorraine

A Laneuveville-devant-Nancy, l'usine Novacarb prend le virage de l'énergie propre, plus respectueuse de l'environnement. D'ici 4 ans, ces anciennes centrales à charbon auront disparu au profit de centralesde cogénération biomasse.

Chez Novacarb à Laneuveville devant Nancy, la biomasse va remplacer le charbon d'ici 2024
Chez Novacarb à Laneuveville devant Nancy, la biomasse va remplacer le charbon d'ici 2024 © Radio France - Mohand Chibani

L'usine Novacarb de Laneuveville-devant-Nancy qui fabrique du carbonate et du bicarbonate de soude s'apprête à tourner définitivement la page du charbon. Les chaudières actuelles vont être remplacées par une centrale de cogénération biomasse baptisée "novawood". Celle-ci va utiliser essentiellement des bois de traverses de la SNCF. Ces nouveaux équipements vont permettre de diviser par deux les émissions de CO2 à l'horizon 2024.

Une énergie plus propre

Pour faire fonctionner l'usine, 450 tonnes de charbon, importé principalement d'Afrique du Sud, sont nécessaires. A partir de 2022, une première centrale biomasse qui utilisera du bois de traverses de la SNCF comme combustible remplacera deux chaudières sur cinq. A partir de 2024, une autre centrale, Novasteam, qui fonctionnera elle aussi avec des combustibles de récupération permettra d'éliminer totalement le charbon. Ces bois de traverses de la SNCF proviendront essentiellement du Grand Est.

L'enjeu est avant tout environnemental, explique Morgan Moriceau, responsable chez Suez. "L’idée n’est pas d’augmenter la capacité, mais de transformer complètement le modèle énergétique, de passer de 100% charbon à zéro charbon en 2024". 

La centrale de valorisation des déchets permettra la création d'environ 150 emplois directs et vise à pérenniser 1 350 emplois locaux.

Les deux projets baptisés pour le premier Novawood et le deuxième Novasteam vont coûter un peu moins de 200 millions d'euros, financés par l'industriel mais aussi par l'Etat français et l'Europe

Le charbon qui alimente actuellement les centales de Novacarb vient essentiellement d'Afrique du Sud
Le charbon qui alimente actuellement les centales de Novacarb vient essentiellement d'Afrique du Sud © Radio France - Mohand Chibani
450 tonnes de charbon sont nécessaires pour faire fonctionner l'usine Novacarb
450 tonnes de charbon sont nécessaires pour faire fonctionner l'usine Novacarb © Radio France - Mohand Chibani
Les combustibles qui seront utilisés pour créer de la vapeur proviendront essentiellement du Grand Est
Les combustibles qui seront utilisés pour créer de la vapeur proviendront essentiellement du Grand Est © Radio France - Mohand Chibani

Ecoutez la nouvelle éco tous les matins sur France Bleu Sud Lorraine à 7H17. 

France Bleu Sud Lorraine est à vos côtés pour vous accompagner pendant la crise sanitaire. Chaque jour à 7h17, votre radio s'intéresse à une entreprise emblématique de notre région (fleuron industriel, club de sport, association, restaurant, etc.) ou à une démarche innovante. Comment se porte-t-elle ? Quels enseignements tire-t-elle de cette pandémie de coronavirus ? Comment se projette-t-elle dans l’avenir ?

Choix de la station

À venir dansDanssecondess