Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco : comment le coronavirus bouleverse l’économie

La nouvelle éco : chez Socoplan, l'activité est repartie "à plein régime"

-
Par , France Bleu Poitou

Socoplan, à Saint-Jean-de-Thouars (Deux-Sèvres), est le leader français de l'échantillon de produits cosmétiques. Après une période difficile pendant le confinement, l'activité est très bien repartie.

Socoplan emploie 250 personnes dans les Deux-Sèvres, la plupart à Saint-Jean-de-Thouars
Socoplan emploie 250 personnes dans les Deux-Sèvres, la plupart à Saint-Jean-de-Thouars - Photo Socoplan

Socoplan "est sorti de la crise", assure Thierry Bourreau, le directeur du site de Saint-Jean-de-Thouars, dans le nord Deux-Sèvres. Une bonne nouvelle pour ce fabricant d'échantillons de produits cosmétiques qui emploie 250 personnes dans le département.

On a un carnet de commandes bien rempli

La crise du coronavirus a fortement impacté la société entre mars et mai. Pendant le confinement, Socoplan s'est d'ailleurs adapté en produisant du gel hydralcoolique. Mais c'est terminé. L'activité a repris normalement depuis le mois de juin. "Pendant la période la plus critique on avait maintenu une activité sur les principaux clients comme L'Oréal et Clarins. Aujourd'hui, des clients comme Sephora, Chanel, Guerlain, ont repris leur activité depuis juin. On a un carnet de commandes bien rempli et une activité très soutenue d'ici la fin de l'année", détaille Thierry Bourreau.

Une situation "paradoxale", estime le responsable de l'entreprise. "On n'est pas dans le produit de première nécessité, mais c'est une activité qui est repartie plein régime". Plusieurs explications selon lui : "les clients souhaitent relancer leurs ventes à travers l’échantillonnage. C'est une première vitrine publicitaire permettant aux consommateurs de tester. Et le marché asiatique est reparti depuis déjà plusieurs mois".

De quoi limiter la casse avec un chiffre d'affaires estimé à 43 millions d'euros pour 2020 contre 46 millions en 2019.

Travaux pour un nouveau bâtiment de stockage

Socoplan qui a 50 ans cette année se réorganise. Un bâtiment de stockage va être construit à Saint-Jean-de-Thouars. Les travaux démarrent le 27 octobre prochain et devrait s'achever en septembre 2021. Stockage jusqu'ici délocalisé à Louzy, à plusieurs kilomètres. "Cela va nous permettre de relocaliser le stockage de nos produits cosmétiques et de nos articles de conditionnement sur site", précise Thierry Bourreau. Plus efficace, et plus écologique aussi. Fini les deux navettes quotidiennes.

L'environnement qui - avec la crise sanitaire - est l'un des enjeux également de l'année à venir pour Socoplan. Avec un travail notamment autour des emballages. Des essais sont actuellement menés pour ne plus utiliser d'aluminium et "réaliser des sachets qui pourront être retraités et non pas enfouis comme c'est le cas aujourd'hui avec l'aluminium", explique le directeur.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess