Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco : comment le coronavirus bouleverse l’économie

La Nouvelle Éco : Covepa-Michels à Montierchaume va lancer la production de nouvelles barquettes alimentaires

-
Par , France Bleu Berry

Deux nouvelles machines sont arrivées à l'usine Covepa-Michels de Montierchaume pour développer la production de nouvelles barquettes alimentaires qui devraient peu à peu remplacer celles en plastique, dans un contexte où la vente à emporter explose en raison de la Covid et du confinement.

De nouvelles barquettes qui vont remplacer peu à peu celles en plastique
De nouvelles barquettes qui vont remplacer peu à peu celles en plastique - Covepa-Michels

Fondée à Reuilly en 1939, l’entreprise Covepa-Michels est implantée à Montierchaume depuis 1981 sur un site de 13.000 m² couverts. Elle est spécialisée dans la conception et la production de boites pliantes en carton imprimé pour le conditionnement de produits de grande consommation et opère principalement sur les marchés de l’agro-alimentaire. 

Son directeur général, Philippe Desvéronnières, a créé avec trois associés la société ASV Packaging, laquelle a signé un contrat d'exclusivite d'exploitation de la licence Halopack pour la France. Un concept qui s'appuie sur une barquette en carton recyclé à 90 %. Seuls l’opercule et le liner (le film au fond de la barquette) sont en plastique. L’objectif est de remplacer progressivement les barquettes plastiques de plus en plus boudées par les consommateurs car jugées peu écologiques. 

Les marques qui ont déjà testé les barquettes Halopack ont vu leurs ventes augmenter de 10 %. Ces barquettes peuvent contenir des salades, de la viande, des produits surgelés ou des plats préparés que l’on peut réchauffer au micro-onde. Certaines pourront même aller au four traditionnel jusqu’à 200° C.

L’exclusivité en France

Le site de Montierchaume est l’un des trois en France à avoir l’exclusivité de la fabrication et de la commercialisation en France de ces barquettes Halopack. De gros investissements ont été réalisés. Une salle blanche a été aménagée. Deux premières machines sont arrivées avec une capacité de production chacune de quinze millions de barquettes par an. Le projet a pris un peu de retard avec le confinement. L’annulation des salons n’a pas permis de présenter ce nouveau produit aux professionnels mais des visio-conférences ont eu lieu à la place avec les responsables des services achat. Le déploiement des barquettes Halopack est prévu début 2021 avec de grandes marques nationales. 

Cette mutation intervient dans le contexte de la crise sanitaire qui a vu l’essor des livraisons de plateaux repas en entreprise et à domicile. “Les cuisines centrales sont une de nos cibles”, précise Franck Gorré, responsable business et marketing. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess