Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco

"La Nouvelle Éco" : d'une maison d'édition parisienne aux « Jardins de la Foucauderie » dans l'Indre

-
Par , France Bleu Berry

Après 25 ans dans le milieu de l'édition à Paris, Cécile Vandenbroucque s'est installée dans un village berrichon, à Reboursin dans l'Indre, où elle s'est reconvertie dans le maraîchage bio. Les premiers retours sont positifs.

Cécile Vandenbroucque est passée des beaux livres...aux bons légumes !
Cécile Vandenbroucque est passée des beaux livres...aux bons légumes ! - M. Vandenbroucque

Trop de pression au travail. Cécile Vandenbroucque était, il y a quelques mois encore, directrice du service fabrication de beaux livres d’une maison d’édition. Mais au bout de 25 ans dans ce milieu, elle était, dit-elle, arrivée à saturation. Les enfants étant devenus indépendants, elle a eu envie de changer de vie du tout au tout et s'est reconvertie dans le maraîchage bio.

Direction Reboursin pour une nouvelle vie

Avec son mari,  elle s'est installée à Reboursin, près de Vatan dans l'Indre. Elle a suivi une formation via le Centre National d'Enseignement Agricole par Correspondance (CNEAC) - dont le siège est à Argenton-sur-Creuse – qui comprenait trois semaines de cours pratiques. En juin 2018, elle a obtenu son BP Travaux horticoles. Elle achève actuellement une formation “Stage paysan créatif” proposée par l’Association pour le développement de l’emploi agricole et rural de l’Indre (ADEARI). 

Pour une alimentation saine

Elle profite à pleins poumons de sa nouvelle vie : « J'adore être en extérieur », confie-t-elle. Le confinement a retardé l’installation d’une serre et l’installation de l’irrigation mais les choses se mettent petit à petit en place sur les 2500 m2 des « Jardins de la Foucauderie » (le nom du lieu-dit) avec l'envie d'y produire une alimentation saine conforme à ses convictions.

Elle a vendu ses premiers légumes cet été sur place en vente directe ainsi que sur la plateforme Locavor, qui permet de commander des produits locaux en circuit court. Elle poursuit ses mises en culture avec pour objectif de vendre prochainement sa production sur les marchés alentour.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess