Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco : comment le coronavirus bouleverse l’économie

La nouvelle éco : dans l'Yonne, la situation financière des Ehpad se maintient malgré la crise

-
Par , France Bleu Auxerre

Aussi étonnant que cela puisse paraître, la crise sanitaire n'a pas eu d'effets néfastes sur les Ehpad dans l'Yonne. C'est même tout le contraire selon Joachim Tavares, fondateur du site d'évaluation de maisons de retraites Papyhappy basé à Joigny.

Image d'illustration.
Image d'illustration. © Maxppp - Dominique Touchart

Les Ehpad se portent bien malgré la crise sanitaire. C'est le constat dressé par Joachim Tavares, fondateur du site d'évaluation de résidences pour seniors Pappyhappy basé à Joigny. "Beaucoup d’établissements publics sont remplis à 100% dans l’Yonne. Nous avons visité il n’y a pas longtemps un Ehpad à Saint-Julien-du-Sault. Il est plein, comme de nombreux autres Ehpad dans le coin. La population et la démographie font qu’il y a encore beaucoup de personnes qui ont besoin de trouver un logement", détaille-t-il.

Un coup de projecteur positif

Joachim Tavares qui assure également que la crise sanitaire ne posera pas de problèmes économiques à ces établissements spécialisés, qu'ils soient publics ou privés. « Beaucoup de personnes âgées sont à la recherche d’un Ehpad. On parlait beaucoup de liste d’attente il y a quelques années, voire même il y a quelques mois. C'est toujours le cas pour les établissements publics en raison des pensions de retraites, qui ne sont pas très élevées. Certains, plus haut de gamme présentent peut-être des taux d’occupation moins élevés que l’an dernier. Ceci étant dit, ils ont toujours du monde aux portes pour remplir l’établissement. » 

C'est d'ailleurs ce qui fait dire au fondateur de Pappyhappy que les Ehpad tirent même des avantages à la crise sanitaire. "Les médias les ont mis en lumière, ils ont montré qu’il y avait des professionnels de qualité qui sont restés là, qui ont été dévoués. Cela a permis aux gens de se projeter différemment". Effectivement, de plus en plus de familles contactent la plateforme de Joachim Tavares pour se renseigner, comparer, anticiper. La Covid-19 a mis en lumière le monde des Ehpad et celui des résidences seniors, que les gens connaissent moins et qui se développent de plus en plus dans l'Yonne.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess