Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco

La nouvelle éco : dans les Deux-Sèvres, les salles de concert remettent (un peu) le son

-
Par , France Bleu Poitou

C'est un secteur très impacté par la crise du coronavirus : les salles de spectacle. Au Camji à Niort et à Diff'art à Parthenay, les concerts redémarrent en ce mois de septembre avec des contraintes bien spécifiques.

Au Camji, à Niort, la jauge du public est limitée à 80
Au Camji, à Niort, la jauge du public est limitée à 80 © Radio France - Noémie Guillotin

Au Camji à Niort, il y a de nouveau eu de la musique après six mois d'arrêt. C'était vendredi 18 septembre. Le groupe MNNQNS se produisait devant 25-30 personnes masquées et assises. Les concerts debout en intérieur ne sont pas autorisés en raison de la crise du coronavirus. 

Un concert de rock assis, ça faisait drôle mais ça a le mérite d'exister

Un concert de rock assis "ça faisait très drôle je ne vais vous mentir. On bouge les pieds et voilà", raconte Théo Richard, le programmateur de la salle niortaise, heureux que l’événement ait pu se tenir. "Ça a le mérite d'exister. Les artistes, le public, les techniciens étaient contents. On donne du travail à des gens qui n'en n'ont plus depuis un moment". C'est aussi pour ça qu'on fait ça. On a envie d'être solidaire et on a envie d'espérer". 

Diff'art délocalise des concerts au palais des congrès de Parthenay

A Parthenay, Diff'art est de retour avec son festival "Qui sème le son" avec des concerts plutôt à l'extérieur, moins contraignants en terme de protocole mais avec l'aléas météo. Ce samedi 26 septembre c'est ambiance Nouvelle-Orléans dans les rues de Parthenay avec des fanfares. "On veut apporter de la musique dans toute la ville, que ça résonne et que les gens puissent sortir un peu", raconte David Sauvignon, programmateur à Diff'art. Les quelques concerts en intérieur programmés sont délocalisés au Palais des congrès de Parthenay, plus grand.

"C'est le flou, est-ce qu'on continue une programmation mais ça va coûter plus cher parce que les jauges sont réduites ? Continuer et espérer un soutien plus fort des collectivités ou ne rien faire ? Pour l'instant on est plutôt sur la première solution", précise David Sauvignon. 

"On ouvre à perte mais si on s'arrêtait net, ce serait encore pire", estime Théo Richard, du Camji. "On va essayer de faire moins de concerts, peut-être plus adaptés à la configuration assise avec des musiques qui s'y prêtent plus. On réfléchit à un ciné concert". En espérant que la situation sanitaire ne se dégrade pas dans les Deux-Sèvres.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess