Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La nouvelle éco : deux nouveaux lodges polaires au zoo de La Flèche

-
Par , France Bleu Maine, France Bleu Mayenne

Après plusieurs mois de travaux, le zoo de La Flèche vient d'ouvrir deux nouveaux lodges "arctiques" au sein d'un pôle dédié aux ours polaires entièrement rénové. De quoi répondre à une demande toujours plus forte pour passer la nuit au plus près des géants à poil blanc.

Quintana, l'ours polaire du zoo de La Flèche devrait pouvoir faire des bébés d'ici un an et demi
Quintana, l'ours polaire du zoo de La Flèche devrait pouvoir faire des bébés d'ici un an et demi © Radio France - Christelle Caillot

Jusqu'à présent, le zoo de la Flèche ne disposait que d'un seul "lodge arctique" pour qui souhaitait passer la nuit en observant les ours polaires. Un hébergement plébiscité à tel point qu'il affichait complet jusqu'en... 2022 ! Suite à la rénovation de l'espace des ours polaire conduite ces derniers mois et la création de deux lodges supplémentaires, l'établissement va donc pouvoir "redonner un peu de disponibilité" à cette expérience coûteuse (1 000 € pour un couple avec deux enfants) mais très appréciée. 

Depuis novembre 2019, le parc a investi plus de 3 millions d'euros pour agrandir l'espace dédié aux ours polaires, y ajouter une tanière de maternité et ces deux hébergements supplémentaires. Sur l'ensemble des univers proposés, le parc dispose désormais de 20 lodges, dont l'exploitation est désormais centrale : "C'est devenu un secteur d'activité à part entière, avec plus d'une vingtaine de salariés dédiés et ça représente 20 à 30 % du chiffre d'affaires", souligne Sandra Vivien, la responsable communication du parc.

Depuis leur création en 2013, les lodges se sont imposées comme un des grands vecteurs de développement du parc. Leur commercialisation permet de vendre une expérience "complète" avec 2 jours d'accès au parc, une nuit avec vue sur l'enclos d'un animal, une visite guidée VIP, un dîner et un petit déjeuner. Un produit "haut-de-gamme", dont le coût, pour un couple avec deux enfants, oscille entre 500 et 1000 € selon la formule et l'univers animalier choisi. Mais le prix n'est visiblement pas un obstacle : les lodges affichent, sur l'année, un taux de remplissage de 97 %.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess