Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La nouvelle éco : deux sœurs parisiennes créent une marque de maillots de bain recyclés

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Elles ont 22 et 24 ans, sont sœurs, et viennent de se lancer dans une aventure entrepreneuriale écologique : recycler des maillots de bain, abandonnés dans nos dressings. Eva et Julie Ndombasi collectent,depuis mi janvier, des pièces et ont déjà reçu 110 maillots de bain.

Eva et Julie Ndombasi ont créé leur marque de maillots de bain recyclés, Bold
Eva et Julie Ndombasi ont créé leur marque de maillots de bain recyclés, Bold

Elles s'appellent Eva et Julie Ndombasi, ont 24  et 22 ans et se lancent dans  la mode selon un schéma écologique, solidaire et vertueux. Au début de l'année, ces deux sœurs parisiennes ont créé leur marque, Bold. Elles ont lancé une collecte de maillots de bain inutilisés afin de les recycler. Nous avons toutes et tous des maillots portés il y a des années de cela, qu'on n'ose pas jeter mais qu'on ne remet plus à la plage ni à la piscine. L'objectif de cette marque est de les défaire, pour les transformer en toutes nouvelles pièces.

Se lancer dans l'aventure malgré la crise

Eva Ndombasi est diplômée depuis l'an dernier d'un master en communication, Julie est étudiante en BTS commercialisation. "Ça fait longtemps qu'on essaie de s'engager, à notre échelle, dans plusieurs causes principalement l'environnement et la condition des femmes", explique Eva Ndombasi. A la sortie de ses études, Eva a dû arrêter son apprentissage dans un magazine mais n'a pu obtenir d'emploi en raison de la crise économique liée au coronavirus. Elle a donc décidé de monter sa propre boîte avec sa petite sœur pour "créer une marque qui allie notre envie d'entreprendre et nos engagements".

Depuis la mi-janvier, sur leur compte Instagram, elles appellent donc les femmes à faire le tri dans leurs armoires et commodes et de leur envoyer les maillots qu'elles ne portent plus et dont elles souhaitent se débarrasser : "On les récupère, on va retravailler les matières pour en créer de nouvelles pièces". Les deux entrepreneuses parisiennes vont collaborer avec une couturière : "A partir d'un maillot une pièce, où il y aura beaucoup de tissus, on pourra faire un haut de bikini par exemple", indique Eva.

Les deux entrepreneuses ont reçu déjà une centaine de maillots de bain
Les deux entrepreneuses ont reçu déjà une centaine de maillots de bain

Déjà 110 pièces récoltées

Depuis le 13 janvier, Julie et Eva Ndombasi ont reçu une centaine de maillots de bain provenant d'une cinquantaine de personnes. Il s'agit aussi bien de "maillots de bain en très bon état qu'en moins bon état". Ces colis ont été envoyés en grande partie depuis l’Île-de-France, mais aussi depuis Marseille, Strasbourg ou même depuis la Suisse. "Le projet prend de l'ampleur", se félicite Eva. 

Avec les pièces déjà récoltées, Eva et Julie Ndombasi espèrent pouvoir créer une cinquantaine de maillots de bain avant le début de l'été. Ces pièces faites mains, fabriquées en France, seront vendues en pré-commande à 80 euros : elles pourraient avoir des achats de matière première à faire, le prix comprend par ailleurs "la rémunération de la couturière, le prix des packs, de l'envoi". 

Des contacts avec des friperies

L'objectif des deux Parisiennes n'est pas de miser uniquement sur les dons, elles souhaiteraient collaborer avec d'autres entreprises ou marques afin de pérenniser leur projet. Elles ont donc contacté Emmaüs et des friperies.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess