Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco

La nouvelle éco : difficile de se lancer sans terrasse pour un café à Bordeaux

-
Par , France Bleu Gironde

Dans le quartier Ginko à Bordeaux, Baptiste Monnot et Benoît Cosquer pensaient pouvoir lancer leur coffee shop la semaine dernière avec quelques tables en extérieur mais leur bailleur a mis son veto : un accès pompiers est situé à côté du café. Incompréhensible pour les deux jeunes entrepreneurs.

Baptiste Monnot aurait voulu installer quelques tables le long de sa vitrine dans le quartier Ginko à Bordeaux
Baptiste Monnot aurait voulu installer quelques tables le long de sa vitrine dans le quartier Ginko à Bordeaux © Radio France - Marcellin Robine

Ils ont pourtant attendu des mois avant d'ouvrir. Avec la crise sanitaire, Baptiste Monnot et Benoît Cosquer ont reporté plusieurs fois le lancement de leur coffee shop "Coffee & Work" au sein du centre commercial Ginko à Bordeaux. Le concept, un café où l'on peut travailler confortablement, prendre une pause et imprimer des documents.

Lorsque la date du 19 mai a été fixé pour la réouverture des terrasses, les deux jeunes hommes ont demandé au propriétaire de leur local, Bouygues Immobilier, de pouvoir sortir quelques tables le long de leur vitrine qui donne sur une artère piétonne. Réponse négative. Le problème pour le bailleur, c'est l'accès pompiers qui se situe à côté du café.

Un argument que ne comprennent pas Baptiste Monnot et Benoît Cosquer. Pour eux, des camions pourraient amplement passer dans la rue qui borde leur établissement, même avec une terrasse. Bouygues Immobilier assure qu'il est impossible d'entraver la voie d'accès aux secours, des appartements se situant au dessus du centre commercial.

En attendant de trouver une solution, le café fonctionne en vente à emporter, avec une faible activité

Les deux patrons du coffee shop espèrent vite un geste de Bouygues Immobilier ou une renégociation du bail pour pouvoir avancer. Ce ne sera pas possible avance déjà le propriétaire qui propose une alternative aux entrepreneurs : faire une demande d'occupation du domaine public à la ville de Bordeaux pour installer quelques tables sur le trottoir qui borde aussi le café. Bouygues se dit prêt à accompagner les deux jeunes hommes dans leur démarche.

Un dossier est en train d'être constitué même si Baptiste Monnot et Benoît Cosquer auraient préféré accueillir leurs clients dans la rue piétonne du centre commercial Ginko.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess