Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco : comment le coronavirus bouleverse l’économie

La nouvelle éco : e-micronora, la version digitale réinventée du salon des microtechniques de Besançon

-
Par , France Bleu Besançon

Chaque jour, France Bleu Besançon ouvre la porte des entreprises, commerces et artisans pour voir comment se passe la reprise. À Besançon, le salon international des microtechniques devient e-micronora en 2020 : des visioconférences au lieu d'accueillir les visiteurs sur place du 22 au 25 septembre.

Pièce fabriquée par FEMTO-ST, le laboratoire de Besançon parmi les fleurons de l'industrie des microtechniques
Pièce fabriquée par FEMTO-ST, le laboratoire de Besançon parmi les fleurons de l'industrie des microtechniques - FEMTO-ST

Pour ses 50 ans , Micronora se réinvente et se rebaptise e-micronora ! Organisé tous les deux ans, le salon international des microtechniques de Besançon se tiendra bien à partir de ce mardi (22 au 25 septembre), aux dates initialement programmées, mais pas dans ses habituels murs de Micropolis. Micronora 2020 avait, dans un premier temps, été reporté d'une année avec l’incertitude sanitaire causée par le coronavirus. 

Et finalement, ses organisateurs ont trouvé la solution pour le maintenir comme prévu : le salon référence en Europe, dans le domaine des microtechniques et micro-nanotechnologies, se déroulera de manière digitale, uniquement, via internet sous l'appellation e-micronora, puisqu'aucun visiteur ne sera accueilli sur place.

Des visiteurs à distance en plus sans doute...

Durant les quatre jours de cette édition 2020 réadaptée, une cinquantaine de visioconférences (de 20 à 30 minutes maximum chacune) vont s'enchaîner à destination des 15.000 visiteurs présents en temps normal. "Et même davantage, peut-être", comme l'espère Thierry Bisiaux, le Président de Micronora. "C'est un des points positifs, malgré tout, de cette édition digitale : ça permettra à certains autres professionnels des microtechniques, qui ne pouvaient pas venir à Besançon les années précédentes, _de participer directement au salon_"

Et les 600 exposants -qui ont maintenu leur participation- pourront également présenter leur savoir-faire via des modules vidéos disponibles, sans oublier des _"_rendez-vous BtoB pour initier du business, des partenariats", autrement dit pour la mise en contact traditionnellement en vigueur sur place hors Covid-19. 

... mais aussi des retombées économiques indirectes en moins

"Micronora souhaite accompagner et soutenir les industriels dans la reprise, mais aussi maintenir la visibilité de ses exposants, communiquer sur les technologies et innovations du domaine microtechnique, faciliter les échanges et la découverte", explique Thierry Bisiaux. Le patron du salon concède néanmoins que cette réadaptation provisoire en e-micronora 2020 aura sans doute de mauvaises répercussions économiques indirectes : sur l'hôtellerie et la restauration locales "avec ces centaines de clients 'tourisme d'affaires' en moins sur le Grand Besançon voire au-delà", mais également pour "tous les prestataires techniques ainsi que les équipes de Micropolis"... où le retour de l'édition "physique" reste programmée, pour l'instant, du 21 au 24 septembre 2021.

Retrouvez la chronique La nouvelle éco à 7h15 tous les jours sur France Bleu Besançon

France Bleu Besançon est à vos côtés pour vous accompagner pendant cette période de crise sanitaire. Chaque jour, votre radio s'intéresse à une entreprise emblématique de votre région (fleuron industriel, club de sport, association, restaurant, etc). Comment se porte-t-elle ? Quels enseignements tire-t-elle de cette pandémie de coronavirus ? Comment se projette-t-elle dans l’avenir ?

Choix de la station

À venir dansDanssecondess