Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco, comment le coronavirus bouleverse l’économie

La nouvelle éco : EasyCov travaille avec un consortium en vue d'un test salivaire

-
Par , France Bleu Hérault

À Montpellier, l'entreprise Vogo fait valoir son savoir-faire dans le numérique au cœur d'un consortium d'entreprises au profit de la recherche d'un test salivaire pour détecter rapidement le Covid-19.

Le test salivaire attend l'agrément français
Le test salivaire attend l'agrément français - EasyCov

Le numérique : un accélérateur pour des tests salivaires Covid ? C'est le pari que fait Christophe Carniel, chef d'entreprise montpelliérain à la tête de Vogo, entreprise cotée en bourse. 

Le projet qu'il mène a intégré un consortium d'entreprises qui travaille sur le développement d'un test salivaire, rapide. Ce test salivaire a été créé au sein d'un laboratoire montpelliérain du CNRS. Collectivement, les entreprises Vogo, SkillCell et Sys2Diag/CNRS, s’appuyant sur leurs acquis technologiques et leurs moyens, ont développé un test dénommé EasyCOV dédié à la lutte contre la pandémie de Covid-19.

"L'intérêt du test est pluriel : un prélèvement salivaire est assez facile à réaliser. Il est rapide. Le résultat est obtenu en une heure maximum. Mais sa grande particularité, c'est qu'il est colorimétrique." - Christophe Carniel, patron de Vogo

C'est là que le numérique intervient : Le résultat du test est observé grâce à un changement de couleur. Celui-ci émet alors un signal que l'expertise de Vogo est capable d'exploiter.

"Cela peut être exploité par le système numérique du signal. On a développé deux modules, raconte Christophe Carniel. Le premier, c'est une application qui marche sur smartphone ou sur tablette. Le mobile capte le signal et révèle le résultat. On a parallèlement créé une base de données au format très sécurisé".

La validation du test est imminente. Le test a d'abord eu l'agrément CE, il peut donc être commercialisé en Europe depuis fin juin, et dans certains autres pays. En revanche, en France, le processus est plus long : "En France, la liste des tests agréés doit l'être par le Centre national de référence. Ce processus est en cours de validation. Nous attendons encore un positionnement, probablement dans quelques jours."

Christophe Carniel, Chef d'entreprise, membre d'EasyCov

Choix de la station

À venir dansDanssecondess