Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La nouvelle éco : Eauzons, la ferme aquaponique du Gers qui veut se développer

-
Par , France Bleu Occitanie

Chaque jour, France Bleu Occitanie donne la parole aux entrepreneurs de la région Occitanie. Zoom aujourd'hui sur Eauzons, une ferme aquaponique implantée dans le Gers et qui veut étendre son modèle autour des grandes villes françaises.

Vue de la ferme aquaponique d'Eauzons dans le Gers.
Vue de la ferme aquaponique d'Eauzons dans le Gers. © Radio France - Eauzons

Comme chaque matin, France Bleu Occitanie donne la parole aux entreprises. Dans "La nouvelle éco" du jeudi 24 juin, on s’intéresse à une ferme aquaponique qui a pris racine aux Aussat dans le Gers et dont les fondateurs veulent étendre le modèle. Un modèle de culture plus écologique. Félix Haget, l'un des neuf cofondateurs, est l'invité de France Bleu Occitanie. 

Félix Haget, tout d'abord c'est quoi l'aquaponie ?

C'est la combinaison de trois élevages : de poissons, de bactéries et la culture de végétaux - les trois étant dans un même circuit. Ça forme un cercle vertueux dans lequel on a de très grosses économies d'eau, on n'utilise pas d'engrais de synthèse ni de pesticides. 

Ça peut paraître étonnant de créer un élevage de poissons dans le Gers, racontez-nous ?

Et bien parce qu'on avait tous des attaches ici, dans le Sud-Ouest et parce que le président d'Eauzons disposait de foncier disponible. Donc on a pu installer notre ferme pilote permettant de maîtriser parfaitement tous les outils. 

Vous portez ce projet avec huit autres personnes depuis trois ans. Aujourd'hui, votre ferme pilote à Eauzons est lancée. Mais comment s'est passé cette année pour vous ?

On était prêts pour la production sur notre ferme pilote en mars 2020 donc à cause du Covid19, on a du décaler de deux mois. C'est donc depuis juillet 2020, qu'on commercialise du saumon de fontaine en filets frais et fumés, en poisson entiers, des salades, des tomates et des aromates. Et aujourd'hui, on développe notre propre souche de poisson dans notre écloserie et on veut innover en produisant des fruits de la passion notamment. 

Plusieurs fermes d'aquaponie se sont lancées dans la région et ont échouées. Pourquoi vous vous lancez là-dedans ?

Une douzaine de fermes aquaponiques existe aujourd'hui en France et la plupart sont orientées sur une aquaponie semi-commerciale, c'est-à-dire que pour qu'elles soient rentables, on y vend des équipements et on y propose des activités pédagogiques, des animations. Nous, à Eauzons, dès le départ, on a voulu faire des fermes commerciales en créant d'abord un pilote puis ensuite, en montant une ferme modèle. On cherche donc aujourd'hui à créer la notre sur Pau et Toulouse pour plus tard, faire essaimer le modèle. 

Pourquoi croire à l'essor de l'aquaponie ? 

Nous on pense que l'aquaponie est une filière d'avenir : cette pleine maîtrise de la chaîne, de l'élevage des poissons jusqu'à la transformation. L'objectif, c'est pas de faire des modèles industriels mais des modèles à taille humaine et en vendant des produits locaux, frais et en circuits fermés. 

Ecoutez Félix Haget, directeur général d'Eauzons.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess