Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La nouvelle éco : Ecobox, pourquoi les industriels se lancent dans le recyclage des bouteilles en plastique ?

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne

Les Ecobox fleurissent sur les parkings d'hypermarché. La réglementation impose aux fabricants de bouteilles en plastique d'utiliser du plastique recyclé.

L'Ecobox permet d'échanger ses bouteilles en plastique contre un bon d'achat
L'Ecobox permet d'échanger ses bouteilles en plastique contre un bon d'achat © Radio France - Alexandre Blanc

100 % des plastiques recyclés d'ici 2025. C'est inscrit dans la loi depuis cette année 2020. 2025, c'est aussi la date à laquelle l'Union européenne imposera aux industriels d'incorporer au moins le quart de plastique recyclé dans le processus de fabrication des bouteilles en plastique transparent.  

Pour poursuivre ces deux objectifs, on voit fleurir des Ecobox sur les parkings des grandes surfaces. On en trouve par exemple aux hypermarchés Leclerc de Sedan et de Fagnières, Intermarché de Givet, Cora de Cormontreuil et de Villers-Semeuse  

Une Ecobox, c'est une grosse armoire dans laquelle on introduit ses bouteilles les unes après les autres. Un lecteur de code barre vérifie qu'il s'agit bien de plastique transparent. La machine broye les bouteilles et délivre un bon d'achat de 1 centime par bouteille déposée.  

La bouteille redevient bouteille

"Le plastique est recyclé localement pour refaire d'autres bouteilles", exlique Frédéric Laruelle, responsable des produits de grande consommation à Cora Villers-Semeuse, dans les Ardennes. 

En l'occurence, l'usine Cristaline de Jandun, à une vingtaine de kilomètres de l'hypermearché, rachète cette matière première. Le site ardennais produit plusieurs centaines de millions de bouteilles d'eau par an. Ça coûte plus cher que d'acheter du plastique vierge, non recyclé, mais la réglementation va l'imposer car l'utilisation de plastique recyclé consomme deux à trois fois moins de pétrole, et émet 16 fois moins de gaz à effet de serre.  

Depuis le mois de mars 2019, 776 0000 bouteilles ont ainsi été collectées sur le seul hypermarché Cora de Villers-Semeuse. Soit plus de 23 tonnes...  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess