Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco : comment le coronavirus bouleverse l’économie

La nouvelle éco : en bonne santé, les banques de la région plus sévères face aux prêts

-
Par , France Bleu Bourgogne

Les banques de la région "se portent bien", en pleine épidémie de coronavirus, selon le courtier Damien Freund, directeur régional de l'agence Privilège Courtage. Pourtant, elles sont bien plus regardantes pour accorder des prêts à des entreprises ou des particuliers.

Les banques de la région sont plus strictes face à l'emprunt pour éviter le surendettement.
Les banques de la région sont plus strictes face à l'emprunt pour éviter le surendettement. © Radio France - Martine Breson

Les banques de la région Bourgogne-Franche-Comté "se portent bien, en tout cas , celles avec qui on travaille", affirme Damien Freund, directeur pour la Bourgogne Franche-Comté de l'agence Prestige Courtage. "_Elles ont les ressources qu'il faut_, les fonds qu'il faut pour faire face à ce qu'il se passe en ce moment", assure le courtier. On pourrait alors penser que le contexte économique incite à être plus souple notamment pour accorder des prêts aux particuliers et au entreprises. "L'Etat leur a dit "ouvrez les vannes", ce qu'elles ont fait", mais en étant beaucoup plus regardant.

Un accès au prêt beaucoup plus strict

Désormais les banques sont beaucoup plus pointilleuses sur les conditions d'accès au prêt bancaire. "_Pour un particulier, elles s'assurent qu'il y a un bien immobilier qui fasse office de garantie_, et pour ceux qui n'en ont pas, elles vont éplucher si vous avez les ressources nécessaires", explique Damien Freund. Et c'est encore plus drastique pour les entreprises, à cause "du manque de visibilité dans certains secteurs notamment celui de la restauration."

Ce sont surtout les gérants de bars qui sont concernés puisque, ce jeudi 26 octobre, le premier ministre Jean Castex n'a pas annoncé de date de réouverture pour les bars. La situation peut s'expliquer par la directive d'un organisme dépendant de la Banque de France qui a incité les banques à être beaucoup plus strictes dans leurs conditions d'attribution des prêts, à cause des conséquences économiques de la crise sanitaire.

Les entreprises plus concernées

Selon Damien Freund, un particulier de la région aura beaucoup moins de mal à dénicher un prêt bancaire qu'une entreprise. "Un vrai paradoxe" pour le courtier alors que l'Etat appelle les banques à favoriser l'emprunt pour relancer l'économie.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess