Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco, comment le coronavirus bouleverse l’économie

La nouvelle éco en Bretagne : à Fouesnant, un chantier d'insertion pour réparer et revendre des vélos

-
Par , France Bleu Breizh Izel

C'est le dernier projet des Ateliers Fouesnantais : un atelier de réparation de vélos, où travailleront des personnes en situation de précarité. Pour l'instant, l'association finistérienne a déjà recueilli plus de 350 vélos.

Anthony Godin, futur coordinateur du chantier d'insertion, et Pascale Cherbonnel ont réuni des centaines de vélos.
Anthony Godin, futur coordinateur du chantier d'insertion, et Pascale Cherbonnel ont réuni des centaines de vélos. © Radio France - Ninnog Louis

Le hangar est déjà rempli de vélos : plus de 350 bicyclettes ont été recueillies par les Ateliers Fouesnantais en quelques semaines. "Nous avons lancé un appel aux dons sans trop communiquer. Et nous avons reçu des dizaines et des dizaines de vélos !" se réjouit Pascale Cherbonnel, directrice de l'association. Des bicyclettes vintage de collection aux BMX pour enfants, il y en a pour tous les goûts. 

Les Ateliers Fouesnantais gèrent trois entreprises adaptées, où travaillent des personnes en situation de handicap. Leur nouveau projet : l'ouverture d'un chantier d'insertion de réparation et de revente de vélos. "Ils seront ensuite revendus à très petit prix, en priorité aux personnes à très faibles revenus." 

Un label obtenu

Pour faire tourner le futur atelier, qui va ouvrir en avril, l'association va embaucher huit personnes en situation de précarité, via un programme d'insertion. Elles seront encadrées et formées par un professionnel. 

Les vélos qui ne seraient pas réparables seront malgré tout utilisés : "nous allons récupérer les pièces exploitables, les belles selles et les beaux guidons pour faire des vélos uniques", détaille Pascale Cherbonnel. Et ce n'est pas tout : cet atelier sera installé au sein d'un "tiers-lieu", également équipé d'une grande cuisine pour mijoter des repas en commun, ou encore d'ordinateurs pour des ateliers numériques. Un lieu fraîchement labellisé "Label à faire", où se croiseront volontaires, bénévoles, salariés... Et Fouesnantais : "la prochaine étape, c'est l'élaboration d'un atelier où chacun pourra venir réparer son vélo", conclut Pascale Cherbonnel. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess